Les banques toujours souples sur le crédit immobilier

Elles continuent d’appliquer des taux bas et d’allonger les durées pour stimuler la production.

Le Crédit Logement / CSA a présenté ce jeudi 15 avril son observatoire du crédit immobilier au 1er trimestre 2021.

Malgré le contexte économique et la montée des risques de défaut des ménages, les banques continuent de stimuler l’octroi de crédits immobiliers des particuliers. Au 1er trimestre 2021, le taux moyen de l’ensemble du marché a chuté à 1,13 % contre 1,19 % au 4ème trimestre 2020. Les meilleurs profils parviennent même désormais à obtenir un prêts à un taux inférieur à 1 %, même sur les durées les plus longues.

« Depuis le début de l’année, les établissements de crédit ont affiché des baisses de 8 à 9 points de base dans les barèmes de taux proposés aux clientèles et pour toutes les maturités de prêts, explique l’Observatoire. Mais le déplacement de la production vers les durées les plus longues a, encore une fois, neutralisé une partie de l’impact de ces baisses sur le taux moyen ».

Evolution du taux d'intérêt moyen

Source : Crédit Logement / CSA

Durée des crédits et apport personnel en hausse

Au-delà des taux, les banques jouent aussi sur les durées des prêts. Les durations longues sont une de leurs principales solutions pour respecter le taux d’endettement des ménages. L’allongement des durées permet également d’absorber les conséquences de la hausse des prix des logements. « Depuis décembre dernier, la durée moyenne s’est accrue de 7 mois pour atteindre 236 mois en mars », un record selon le Crédit Logement/CSA. La moyenne du premier trimestre 2021 est toutefois à 231 mois.

Evolution de la durée des crédits immobiliers

Source : Crédit Logement / CSA

L’Observatoire relève également que l’apport personnel est en nette augmentation : +11,1% sur le 1er trimestre 2021

Evolution de l'apport personnel des emprunteurs 

Source : Crédit Logement / CSA