Le prix des maisons a explosé sur un an

Entré février 2020 et février 2021, il a augmenté de 8,5 % selon le baromètre LPI-SeLoger
Source : baromètre LPI - Se Loger

Le rêve d’espace et de vert des Français a un coût. Et il est de plus en plus élevé.

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, le prix des maisons anciennes a bondi de 8,5 % entre février 2020 et février 2021. Cette tendance devrait se poursuive puisque sur les trois premiers mois de l’année, les prix ont déjà grimpé de 2 %. « Le déplacement de l’activité vers des produits de meilleure qualité et de localisation plus recherchée, donc plus chers, se renforce sur un marché en récession et contribue à l’auto-entretien du mouvement de hausse », explique Michel Mouillart, porte-parole du baromètre.

Le baromètre relève que malgré l’affaiblissement saisonnier de la hausse des prix affichés en janvier 2021, les offres des vendeurs ne sont pas moins agressives. La balance penche clairement en leur faveur car la marge de négociation des acheteurs se réduit comme peau de chagrin : elle s’écroule à un taux historique de 4,6 % (1). Face à une offre qui se tarit, « les acheteurs renoncent souvent à une partie de leur pouvoir de négociation », analyse Michel Mouillart. A noter que les marges sont plus élevées dans le Nord que dans le Sud de la France.

Le prix des appartements grimpe de 5,9 %

En parallèle, les prix des appartements anciens augmentent aussi : + 5,9 % entre février 2020 et février 2021. Ils sont en revanche en baisse de 1,1 % sur les trois premiers mois de l’année. « L’impact du repli des prix dans les grandes villes (provoqué par le blocage du marché durant le 2ème confinement) se fait sentir », décrypte Michel Mouillart. Les acheteurs conservent un pouvoir de négociation plus important que sur les maisons anciennes (+6,3 %).

(1) : La marge de négociation mesure la variation relative entre le prix affiché à la prise de mandat et le prix signé. Elle évalue chaque mois les conditions dans lesquelles les négociations entre les vendeurs et les acheteurs ont permis d’aboutir.

L’association «Les Prix Immobiliers»

Créée en 2009, elle pour but de développer un observatoire des ventes de logements anciens et neufs fournissant aux différents acteurs un outil de connaissance précis des marchés. Les membres actuels sont : BNP Paribas Residentiel CHH, CapiFrance, Crédit Logement, Crédit Mutuel, Gecina, Groupe BPCE, HEXAOM, iad, La Banque Postale, OptimHome, SAFTI et Sogeprom