Le logement ancien a moins attiré les investisseurs en 2014

A l'occasion du congrès de la Fnaim au cours duquel est intervenu le premier ministre, un bilan du marché immobilier en 2014 a été établi. Il en ressort notamment un net recul des investisseurs dans l'ancien qui demeurent deux fois plus nombreux que dans le neuf
Fotolia

Les 8 et 9 décembre derniers s'est tenu le congrès annuel de la Fnaim. Pour la première fois, un premier ministre est intervenu à cet événement, rappelant que le logement est une priorité. « (…) pour que la construction redémarre pleinement, il faut que l’ensemble de la chaîne du logement se dégrippe. En effet, pas d’achat neuf sans possibilité de revente des logements anciens. Pas de reprise de l’investissement locatif non plus, sans visibilité sur les conditions de location (…)» a-t-il entre autres précisé (lire encadré).