Le gouvernement augmente MaPrimRénov'

L'augmentation de l'aide fait partie du plan de résilience pour diminuer la dépendance aux énergies fossiles russes.
(Crédit photo : Gazprom)

Dans le cadre du plan de résilience économique et sociale annoncé le 16 mars pour faire face aux impacts énergétiques et économiques de la guerre en Ukraine, le gouvernement compte remanier le dispositif d'aide à la transition énergétique. Des précisions ont été apportées lors du conseil des ministres du 30 mars. 

A compter du 15 avril prochain et jusqu'à fin décembre, la prime est revalorisée de 1.000 euros pour l'installation d'un système de chauffage qui permet de sortir du gaz ou du fioul, comme les pompes à chaleur ou les chaudières biomasse. A l'inverse, les aides à l'installation de nouvelles chaudières au gaz seront arrêtées dès le 1er janvier 2023. 

Le gouvernement a profité du conseil des ministres pour faire le bilan de MaPrimeRénov' lors de l'année écoulée, soit 658.000 dossiers pour deux milliard d'euros d'aides versés aux ménages. «Conçue pour être plus efficace et ciblée que les aides précédentes, MaPrimeRénov’ a permis de réaliser deux fois plus d’économie d’énergie par logement aidé en 2021 que le crédit d’impôt pour la transition énergétique en 2016 (5,3 MWh/an/logement en moyenne contre 2,3 MWh respectivement)», a taclé le ministère de la Transition Ecologique.