Le critère environnement difficile à valoriser dans l'immobilier

Pour l’heure, la valeur verte reste difficilement identifiable, la France n’ayant que très peu d’études statistiques pour justifier de son existence - Si elle complète la valorisation d’un immeuble, elle ne se substitue pas pour autant aux fondamentaux de l’immobilier tels que la localisation.

L’idée de l’existence d’un lien entre performance environnementale et valeur d’un bien commence à faire son chemin. Observée aux Etats-Unis et en Suisse essentiellement, sur l’immobilier tertiaire pour l’un et sur la maison individuelle pour l’autre, la valeur verte, qui peut être définie comme une prime attribuée à un bâtiment dit vert (souvent reconnu par une certification) par rapport à un autre qui ne l’est pas, est cependant difficilement quantifiable.