L’Allemagne, une exception dans le paysage de l’immobilier d’entreprise européen

D’après une étude internationale de la Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS) sur le marché de l’immobilier d’entreprise, l'Allemagne et la Belgique sont les seuls marchés européens d’immobilier d’entreprise à enregistrer des évolutions positives en matière de taux d’occupation et d’investissement.

Alors que la reprise dans les Emirats Arabes Unis se poursuit et que l'Asie reste globalement positive, en Europe, les indicateurs phares restent faibles dans l'immobilier. L’Allemagne continue d'être une exception, avec des perspectives de croissance économique et du secteur immobilier de plus en plus attrayantes pour les investisseurs.

L'appétit pour l’investissement en immobilier d’entreprise progresse dans d’autres marchés européens comme ceux de l'Espagne, de la Grèce ou de la Pologne, mais cette tendance positive ne se traduit pas encore dans les attentes de valorisation, comme c’est déjà le cas en Belgique, en Autriche, en Suisse et en Irlande.

En France et aux Pays-Bas, les demandes tant en matière d’occupation que d'investissement se détériorent à un rythme plus soutenu. Les surfaces vacantes ont accusé une hausse au cours du trimestre et les loyers ainsi que les valorisations devraient continuer à baisser dans les

prochains mois.