La surtaxe sur les résidences secondaires relevée dans plusieurs villes

A Saint-Nazaire, des propriétaires se sont regroupés pour dénoncer le poids de cette mesure destinée à lutter contre l'explosion du nombre de résidences secondaires
Une fusion entre la surtaxe et la taxe d'habitation, qui disparaîtra en 2020, pourrait être étudiée par le gouvernement
La surtaxe d'habitation sur les résidences secondaires en augmentation dans de nombreuses villes

Bordeaux, Nice, Saint-Jean-de-Luz ou Saint-Nazaire. De nombreuses villes qui ont choisi d’instaurer le dispositif de surtaxe d’habitation sur les logements meublés non affectés à l'habitation principale devraient relever leurs taux cette année, selon Les Echos. C’est le cas à Saint-Nazaire, où les élus ont voté le taux maximal autorisé dans le cadre de la loi de finances pour 2017, à savoir 60 %, à l'instar de Nice. A Saint-Jean-de-Luz, le taux a été doublé à 40 %, tandis que Bordeaux s’apprête à relever son taux de 20 à 50 % pour les impôts de 2019, d'après le quotidien.