La décote des passoires thermiques se confirme

Gaetan Pierret
Elle s’élève entre -2% et -19% selon les notaires de France.

La valeur verte des logements énergétiquement performants se confirme et se chiffre. Les notaires de France ont publié une note portant sur les transactions immobilières 2021. Selon ce document, les passoires thermiques se voient frapper d’une forte décote.

Les logements notés F et G au niveau de leur diagnostic de performance énergétique (DPE) se vendraient entre -2% et -19% moins chers qu’un bien noté D. L’écart est plus important pour les maisons (-3% et -19%) que pour les appartements (-2% et -11%). A l’inverse, les maisons et appartements A-B se vendent avec une surcote (respectivement comprise entre +6%et +14% et entre +3% et +16%).

Typologie des passoires F et G 

L’année dernière, la vente de passoires a pesé pour 11% des transactions alors que les A et B n’ont représenté que 7% des ventes. Les villes où les appartements F et G se sont le plus vendus sont Paris (15%), Dijon (13%) et Lille (11%). A l’opposé, celles dont la part de A et B est la plus importante sont Montpellier (17%), Bordeaux (13%) et Marseille (12%)  

Les notaires rappellent également que sur les 30 millions de résidences principales que comptait la France au 1er janvier dernier, 1,5 millions (5%) sont peu énergivores (étiquettes A et B du DPE). Le parc contiendrait en revanche 5,2 millions de passoires énergétiques (étiquettes F et G ; 17%).

Nouvelle définition de l’étiquette énergie

Source : ministère de la transition écologique, octobre 2021

A retenir

Part des logements A-B dans les transactions : 7%

Part des logements F-G dans les transactions : 11%

Surcote d’un logement A-B par rapport à D : entre +6% et +14% pour les maisons ; +3% et +16% pour les appartements

Décote d’un logement F-G par rapport à D : entre -3% et -19% pour les maisons ;entre -2% et -11% pour les appartements