Immobilier : un nouveau label européen à venir

Plusieurs acteurs travaillent à son élaboration. Il récompensera les actifs les moins émetteurs en carbone sur l’ensemble de leur cycle de vie.

Huit acteurs immobiliers ont annoncé ce lundi 14 mars travailler sur un label européen (1). Il sera décerné aux actifs les plus vertueux dont l’empreinte carbone est la plus basse sur l’ensemble de leur cycle de vie.

Le nouveau label, qui doit être terminé pour cet été, sera basé sur celui développé en 2016 par l’association française BBCA. Plus de 300 projets dans l’Hexagone l’auraient obtenu ou l’auraient demandé depuis sa création. « La mise en œuvre des meilleures pratiques en termes de construction et exploitation bas carbone permet de réduire l'empreinte carbone d'un bâtiment de 30 à 50%, par rapport aux méthodes de construction traditionnelles », indique l’association dans un communiqué.

BBCA apportera son expertise à cette initiative de Place. L’enjeu est d’harmoniser les pratiques d’analyse de l’empreinte carbone au niveau européen, chaque pays suivant encore ses propres règles.

(1) Les huit sociétés à l’initiative du projet sont : BPI (Luxembourg, Belgique et Pologne), NSI (Pays-Bas), WO2 et ICAMAP (Luxembourg, France et Royaume-Uni), Generali Real Estate, BNP Paribas Real Estate ainsi que Covivio, Ivanhoé Cambridge et Struan Robertson