Immobilier neuf : les ventes s’écroulent

Gaetan Pierret
Au troisième trimestre, elles sont en recul de 16,8% par rapport à l’année dernière. Les commercialisations sont également au recul.

Le ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, dont dépend le Logement, a publié ce mardi 15 novembre les chiffres de la commercialisation des logements neuf au troisième trimestre 2022.

Entre juillet et septembre, les réservations de logements par les particuliers sont en berne de 16,8% par rapport au troisième trimestre 2021 (20.400). La baisse est plus marquée pour les maisons individuelles (- 26,4 %) que pour les appartements collectifs (- 16,2 %).

Pour ces derniers, l’érosion s’accentue avec la superficie : « plus la taille du logement est grande, plus la baisse des réservations est forte, écrit le ministère. Ainsi la baisse passe de 16,4 % par rapport au troisième trimestre 2021 pour les appartements de deux pièces à 22,8 % pour ceux quatre pièces ou plus ».

La commercialisation de nouveaux projets est également en recul : le ministère en a recensé 21.400, soit 9,8% de moins qu’à la même période l’année dernière.

9,7% d’appartements et 10,7% de maisons en moins ont été mises en vente sur le marché par rapport au troisième trimestre 2021.

Les annulations de réservations diminuent de 1,5% (3 600 au troisième trimestre 2022). Elles pèsent pour 17,5% des réservations, cette part augmentant de 2,7 points par rapport au troisième trimestre 2021.

Chiffres clés (T3 2022 VS T3 2021)

Réservations de logements : 20.400 (-16,8%)

Réservations d’appartements : 19.200 (-16,2%)

Réservations de maisons : 1.160 (-26,4%)

Mises en vente : 21.480 (-9,8%)

Mises en vente d’appartements : 20.000 (-9,7%)

Mises en vente de maisons : 1,480 (-10,6%)