Immobilier neuf : les autorisations continuent leur hausse

En mai, 41.500 constructions ont été autorisées, soit 8% de plus que la moyenne des 12 mois précédant le premier confinement. Les mises en chantier en revanche accusent un passage à vide.

Le Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, dont dépend le logement, a publié les chiffres de la construction immobilière neuve.

A fin mai, il recensait ainsi 41.500 autorisations, soit 8% de plus que la moyenne des 12 mois précédant le premier confinement (mars 2020). Ce niveau très élevé s’explique par «le nombre exceptionnel de demandes de permis déposées en décembre 2021, probablement en lien avec l’entrée en vigueur de la réglementation environnementale (RE) 2020 au 1ᵉʳ janvier 2022», explique le ministère.

Dans le détail, les logements individuels, dont les demandes de permis de construction ont un délai d’instruction plus court que les collectifs, ne bénéficient plus de ce phénomène. Les autorisations pour l’individuel sont donc à la baisse en mai : -19% par rapport à la leur moyenne de 2021 et -7% par rapport à l’avant Covid. A l’inverse, compte tenu de leur délai d’instruction plus long, les autorisations de logements collectifs ou en résidence et de logements individuels groupés sont encore en partie déterminées par les demandes de décembre 2021 et restent à un niveau très élevé en mai, supérieur de respectivement 11% et 35% à leur moyenne des 12 mois précédant le premier confinement.

A noter toutefois que les autorisations de construire, au global, sont en léger repli en mai après avoir tutoyé les 50.000 en février et mars.

Source : ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires 

Du côté des mises en chantier, c’est la stabilité qui prime. Elles retrouvent leur niveau d’avant crise sanitaire : 31.800 logements commencés, soit pareil que la moyenne des 12 mois précédant le premier confinement. Comparé à cette période, les logements collectifs et résidence sont en net repli en mai (- 11%), alors que les individuels progressent de 15%.

Les chiffres sur un an

De juin 2021 à mai 2022, 502 800 logements ont été autorisés à la construction, soit 70 900 de plus qu’au cours des 12 mois précédents (+ 16,4 %). Dans le même temps, on estime que 388 300 logements ont été mis en chantier, soit 2 000 de plus (+ 0,5 %) que lors des 12 mois précédents (juin 2020 à mai 2021).

Les chiffres du ministère de la Transition écologique diffèrent toujours de ceux de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), dont le ton alarmiste contraste avec celui du gouvernement. Les deux se basent pourtant, au moins en partie pour la FPI, sur les chiffres du Service des données et études statistiques (SDES). Contactée, la Fédération n’a pas encore apporté de précisions sur ce différentiel. Mais une des raisons pourrait être que les chiffres du gouvernement incluent la promotion publique alors que l’observatoire de la FPI se concentre sur le marché privé.

Source : ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires