Immobilier : les villes où l’achat est rentabilisé plus vite que la location

Le site MeilleurTaux analyse les villes où l’achat de la résidence principale est plus avantageux que sa location
BBG

Dans le cadre de la quatrième édition de son étude «  Acheter ou louer ? », le comparateur et courtiers en crédits MeilleurTaux.com s’intéresse à la durée de détention nécessaire pour que l’achat d’une résidence principale  soit moins coûteux que sa location. Selon les analyses du courtier qui portent sur 36 villes françaises, l’acquisition est rentabilisée en moyenne au bout de trois ans pour un 70 m2, ce qui représente une durée supplémentaire de 6 mois par rapport à 2016, mais 2,5 années de moins qu’en 2014 et 1,5 années de moins qu’en 2015.

Les explications avancées pour justifier cette durée supplémentaire réside dans la légère augmentation des taux d’intérêts (d’environ 0,25%) par rapport à 2016. MeilleurTaux constate par ailleurs que : « les prix sont en hausse dans de nombreuses villes et cette hausse impacte directement l’intérêt d’une acquisition, d’autant plus que les loyers restent eux globalement stables. Enfin l’impact de la fiscalité locale qui pénalise nettement certaines villes ». Le courtier donne l’exemple de Bordeaux dont le poids de la fiscalité locale pèse près du double de celui de la capitale et qui est dans le classement de MeilleurTaux, la ville qui nécessite le nombre d’années le plus élevé de détention pour être plus avantageux que la location. « Un paradoxe qui fait sourire quand on sait que Bordeaux figure parmi les villes de France qui font le plus rêver », constate Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com. Parmi les bonnes élèves du classement, Montreuil, Reims et Toulon gagnent respectivement un an de détention nécessaire par rapport à 2016, viennent ensuite Orléans, Lille, Perpignan et Nice qui gagnent 6 mois de détention nécessaire pour que l’acquisition soit plus intéressante que la location.