Grand Paris : ces villes inconnues qui attirent les Franciliens

Les petites communes de la région parisienne tirent leur revanche selon le nouvel observatoire de la Fnaim.
La ville de Milly-la-Forêt. Source : site de l'office de tourisme

C’est un observatoire bien surprenant qu’a présenté la Fnaim du Grand Paris mardi 21 juin. La Fédération a créé ce nouvel outil pour mesurer l’attractivité des villes franciliennes en mettant en perspective l’effet prix. Surprise : les villes en tête de classement sont loin d’être les plus connues.

La Fnaim du Grand Paris a passé l’ensemble des communes d’Ile-de-France (sauf la Seine-et-Marne) au tamis de 12 critères quantitatifs.  Hormis les prix des logements, on retrouve sa qualité, la sécurité, l’éducation, le transport, le commerce, l’emploi, la santé, l’environnement (surface des espaces verts par habitant, évolution de l’utilisation de la voiture, villages fleuris…), la culture, les revenus et enfin, la fiscalité locale. Chacun de ces critères se voit ensuite attribuer une note de 1 à 10, pondérée par un coefficient.

De cette analyse, la Fnaim du Grand Paris en sort deux classements : un avec le prix, l’autre l’excluant. Le premier fait ressortir la commune de Milly-la-Forêt (91) en tête, une petite commune d’un peu plus de 33 kms² situé dans le sud-est de l’Essone et peuplé de moins de 5.000 habitants. Elle se situe également à la troisième place du classement des villes qui exclut le prix.

Paris est bien entendu positionné dans les deux palmarès. Quatre arrondissements se glissent même dans le top 10 sans prix. «A noter qu’ils sont aussi souvent pénalisés par le critère « sécurité » en raison de l’importance des plaintes dans les zones fortement fréquentées par les touristes (musée…)», précise toutefois la Fnaim Grand Paris.

Classement des villes selon l'observaoire de la Fnaim Grand Paris 

Source : Fnaim Grand Paris 

Ce nouvel observatoire qui dans la prochaine édition devrait être publié en 2023 avec quelques améliorations, s'accompagne d'une carte interactive, à destination des Franciliens et des élus locaux. «Grâce à cette carte, les utilisateurs pourront identifier les villes sur la base des critères de leur choix en ajoutant ou non le prix du logement», indique la Fédération régionale.