Dispositif Duflot: " Les mesures annoncées doivent être immédiates"

Le zonage doit être révisé, les plafonds de loyer relevés et la réduction d'impôt augmentée

 S'agissant de l'investissement locatif, les récentes annonces de la ministre du logement le 25 juin dernier ont été accueillies favorablement par les professionnels. Il est en effet question de revoir le dispositif Duflot en permettant une réduction d'impôt supplémentaire de 3 %, soit 21 % en tout, si le logement est loué 12 ans.  L'entrée en vigueur de cette mesure est prévue en octobre prochain. "Cette annonce montre que l'investissement locatif est un élément incontournable dans la chaîne de l'immobilier. Mais il faut que ces modifications soient immédiates, c'est-à-dire qu'elles concernent les actes signés à compter du 25 juin. A défaut, les investisseurs vont attendre afin d'obtenir ce régime plus favorable. Sans cette mesure, la perspective minimale de réaliser 25.000 logements en Duflot cette année ne serait pas atteinte", explique Michel Gonnet, président de la Chambre Nationale des Conseils Experts en Immobilier Patrimonial (CNCEIP). Les textes concernant le zonage vont paraître dans les prochains jours. L'objectif est de favoriser l'investissement dans des métropoles comme Lille, Lyon et Marseille. Certaines villes pourraient passer d'une zone à l'autre et les plafonds de loyers devraient aussi être augmentés. "Ils seront davantage conformes à la réalité", souligne Michel Gonnet qui propose une autre piste: "Comme sous le dispositif Robien, il serait souhaitable de permettre la location aux ascendants et descendants, ce qui est une forme de solidarité intergénérationnelle".