Exclusif

Deux proptech s’associent pour faciliter l’achat de résidence secondaire

La start-up Prello s’associe à Eliosor pour aider ses clients à financer leurs projets.
Source : Unplash

Acheter sa résidence principale est parfois compliqué. Acheter sa résidence secondaire…c’est souvent pire.

Les Français déjà endettés pour leur habitation principale peuvent avoir du mal à obtenir un second prêt suffisamment élevé pour acquérir une résidence de vacances. C’est pour aider ces profils que Ludovic de Jouvancourt a créé Prello. La jeune start-up, qui a fait ses premiers pas en septembre dernier, regroupe plusieurs acquéreurs au sein d’une SCI pour leur permettre d’acheter des parts d’un logement qu’ils se partageront. Prello s’occupe ensuite de toute la logistique, notamment de l’aménagement des lieux…et du calendrier d’occupation, pour un roulement sans encombres.

Alors que ses premières transactions sont encore en cours, la proptech annonce ce lundi 13 décembre, en exclusivité dans nos colonnes, se rapprocher d’Eliosor dont on vous parlait il y a quelques mois. Créée par Bruno Lussato cette année également, la société revêt deux casquettes : Eliosor Apport et Eliosor Cash out. Aux candidats à la propriété, elle propose un complément d’apport pouvant atteindre 150.000 euros (Eliosor Apport). Aux propriétaires actuels, elle propose de racheter jusqu’à 20% de leur logement (dans la limite de 150.000 euros) à travers son offre Eliosor Cash Out. Objectif : récupérer du cash pour se lancer dans de nouveaux projets.

C’est pour cette seconde activité que Prello a frappé à la porte d’Eliosor. «Nous nous sommes vite rendus compte que beaucoup de nos clients étaient déjà propriétaires de leur résidence principale et qu’ils pouvaient rencontrer un souci de financement pour leur logement secondaire, alors que parfois il ne manque pas grand-chose», explique Ludovic de Jouvancourt. Les profils concernés seront donc orientés vers Eliosor afin de recourir à sa solution de financement. Deux conditions à remplir : leur résidence principale doit être située dans une grande agglomération (plus de 20.000 habitants) et ils doivent avoir remboursé au moins 20% de leur emprunt bancaire.

Les deux sociétés ne se rémunèrent pas davantage sur ce mécanisme d’apport d’affaires. Pour chaque pourcentage d’apport, Eliosor devient co-propriétaire à hauteur de 1,55%. Par exemple, pour 10% de la valeur du bien amené en cash, elle possède 15,5% de quotes-parts. Ses clients ont 10 ans pour soit racheter ses parts, soit vendre le bien et lui verser son dû. De son côté, Prello perçoit une commission de 8% de la valeur de l’actif global sur chacune des parts achetées (valeur du bien, travaux et mobilier).

Eliosor s’associe à la Caisse d’Epargne Hauts-de-France

Le 9 décembre dernier, Eliosor a officialisé le lancement de son offre Eliosor Apport, jusque-là en pré-commercialisation. La société était encore à la recherche d’un partenaire bancaire. C’est finalement la Caisse d’épargne des Hauts-de-France qui l’accompagnera.