Construction : les autorisations et mises en chantier en berne

De mai à juillet, elles ont plongé de près de 12% par rapport aux trois mois précédents. Les mises en chantier sont également en repris de 2,1%.  

A peine rentrés, les promoteurs immobiliers ont de quoi avoir le blues. Le Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires a publié les chiffres de la construction de logements à fin juillet. Et il y a de quoi s’inquiéter pour les prochains mois.

Entre mai et juillet 2022 les autorisations de construire et les mises en chantier ont accusé toutes deux un repli. Les premières ont plongé de 11,8% par rapport aux trois mois précédents (1). «Le nombre de logements autorisés au cours des trois derniers mois reste cependant bien supérieur (+ 9,4%) à la moyenne des 12 mois précédant la crise sanitaire (mars 2019 à février 2020).» souligne le Ministère dans sa note. Les mises en chantier sont elles en repli de 2,1%, après avoir déjà baissé de 1,9% au trimestre d’avant.

Entre janvier et juillet 2022, ce sont 219.400 logements qui ont été autorisés à la construction et 220.200 chantiers qui ont débuté.

Rapportés sur un an, les chiffres sont meilleurs : le Ministère estime à 507.700 le nombre d’autorisations de construire délivrées entre août 2021 et juillet 2022 et à 385.200 celui de mises en chantier sur la même période. Comparés aux 12 mois précédent la crise sanitaire (mars 2019 à février 2020), ce sont respectivement 10,3% et 0,5% de plus. 

1 : Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.