Comment le PTZ influe sur la primo-accession

Dans une étude, le Crédit Foncier dresse un bilan du prêt à taux zéro (PTZ) que le président François Hollande a décidé d'élargir.

Alors que le président de la République vient d'annoncer un élargissement du Prêt à taux zéro (sous conditions de ressources, dont le taux d’intérêt est égal à 0 % et exempté de frais de dossier) pour améliorer la primo-accession, le Crédit Foncier publie une étude sur l'impact du PTZ dans l'accession immobilière ces dernières années

Il en ressort qu'en 2014, "48.096 opérations d’accession (+ 11 % par rapport à 2013) ont été financées par un PTZ pour un montant total de 1,9 milliard d’euros (+ 10 % par rapport à 2013)", souligne l'étude. "Le montant moyen en 2014 s’élève à 40 086 euros, stable par rapport à 2013. Au cours des dix dernières années (2005/2014), 1,92 million d’opérations d’accession ont été financées par un PTZ, soit une moyenne annuelle de 191 700 opérations." 

Sur la totalité des primo-accessions, 40% des ménages sont devenus propriétaires grâce au PTZ ou au PAS (Prêt à l'accession sociale).

Le Crédit Foncier note qu'en cinq ans le niveau de PTZ a fortement chuté. De 6,4 milliards d’euros en 2010, il est passé à 1,9 milliard d’euros en 2014. La faute notamment à des conditions d'attribution plus restrictives.

L'étude dresse par ailleurs un tableau des souscripteurs du prêt à taux zéro. La majorité des bénéficiaires ont entre 30 et 40 ans (44%).