Collecte en baisse pour la pierre-papier

La collecte des SCPI a quasiment été divisée par deux sur un an, selon l'Aspim
Elle reste au-dessus de la moyenne de la collecte des premiers semestres des dix dernières années

Au cours des six premiers mois de 2018, la collecte nette totale des SCPI a atteint 2,4 milliards d’euros. Un montant comme attendu en retrait par rapport à la première moitié de 2017, « dont l’exercice avait été historique » à 3,8 milliards d’euros, souligne l’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim). Celui-ci se situe néanmoins « nettement au-dessus de la moyenne de la collecte des premiers semestres des dix dernières années (1,6 milliard d’euros) », l’attractivité des SCPI demeurant « très favorablement orientée » selon l’association. Même chose pour les OPCI grand public, dont la collecte est divisée par deux avec un total de 1,1 milliard d’euros (2,7 milliards en 2017). « L’OPCI accessible aux particuliers retrouve un niveau de souscriptions nettes déjà observé au cours des six premiers mois de 2015, alors même que cette collecte n’avait pas dépassé le milliard d’euros pour toute l’année 2014 ». Pas de changement de tendance sur le plan de leur commercialisation des fonds d’épargne immobilière, qui restent « très majoritairement » distribués via les unité de compte des contrats d’assurance-vie.

Côté rendement, sur les douze derniers mois, la performance globale des SCPI se monte à 5,0% (dont un rendement courant de 4,4%) et de 6,1 % sur les 10 dernières années, avec une volatilité de 4,5%, d'après l'Aspim. La performance globale des OPCI est quant à elle de 3,3% équitablement répartie entre le rendement courant et la valorisation de la valeur des actions, leur performance globale annualisée depuis 2008 se montant à 5,1%, avec une volatilité réduite à seulement 2,3%. Dans le même temps, les acquisitions en immobilier se sont montées à quelque 2,3 milliards d’euros, et pour plus d’un tiers (36%) ont été réalisées à l’étranger, « l’Allemagne représentant à elle seule près de la moitié (45%) des investissements opérés hors de France ».

Au 30 juin 2018, la capitalisation globale des SCPI approchait les 53 milliards d’euros, avec une hausse de 5,1 % par rapport au 30 décembre 2017, tandis que celle des OPCI grand public a atteint 14,1 milliards d'euros (+8,6 % par rapport au 31 décembre 2017). Frédéric Bôl, Président de l’Aspim, note « avec satisfaction l’attractivité continue des fonds d’investissement immobilier ainsi que l’équilibre entre la collecte de capitaux et le rythme d’acquisition des immeubles par ces véhicules ».