Coliving :Trois investisseurs institutionnels rejoignent Cohabs

Mathilde Castagna
Ivanhoé Cambridge, Belfius Assurance et le Fonds Souverain belge entrent au capital de la startup spécialisée dans le coliving haut de gamme.

Cohabs voit plus grand et surtout plus loin. La startup bruxelloise annonce l’entrée au sein de son capital de trois nouveaux investisseurs immobiliers afin de développer sa présence dans 11 villes du globe d’ici la fin de l’année 2026. Ivanhoé Cambridge, Belfius Assurance et la branche immobilière du Fonds Souverain belge rejoignent ainsi le projet, aux côtés des fondateurs et des actionnaires historiques AG Real Estate et Alphastone. «Ils ont l'expérience, les ressources et le dynamisme nécessaires pour nous aider à passer à la vitesse supérieure (…) Notre mission reste la même : être la société de coliving la plus qualitative, la plus durable et la plus centrée sur ses membres à travers le monde», résume Youri Dauber, fondateur et directeur général de Cohabs, au sujet de sa rencontre avec Ivanhoé Cambridge.

Fondée en 2016, la jeune société promeut l’expérience de logement partagé en mettant à la disposition de ses clients un espace entièrement meublé à louer. Présent aujourd’hui à Paris, New York, Madrid, Luxembourg et Bruxelles, Cohabs compte actuellement un portefeuille de 1.550 chambres. Or, son ambition est d’atteindre 5.000 chambres dans 11 villes d'ici la fin de l'année 2026. L’entrée au capital de nouveaux investisseurs permettra notamment pour la compagnie d’obtenir un soutien «en termes de structuration, de financement, et de croissance opérationnelle grâce à leurs ressources et à leur expérience», explique une note. Pour cette transaction, Cohabs a été conseillé par Natixis Partners et Tandem Capital Advisors.

En accord avec son initiative de coliving qui participe à une initiative durable et environnemental, Cohab s’engage «à limiter son impact sur l'environnement» dans sa course à la croissance. Il maintient ainsi 5% de son portefeuille belge en chambres solidaires avec un loyer réduit de 50% afin de garantir des logements accessibles à tous.