Century 21 se félicite d'une année "enchantée" dans l'immobilier ancien

Selon le réseau Century 21, le nombre de transactions réalisées via ses services a augmenté de 16,2% sur un an. La baisse des prix et les taux d'intérêts très bas ont largement contribué à cette performance.

L'année 2015, "une parenthèse enchantée", titre le réseau Century 21 en présentation de ses résultats annuels sur le marché de l'ancien. Selon le réseau immobilier, le nombre de transactions réalisées en 2015 s'est affiché en hausse de 16,2% par rapport à l'année précédente. Une progression à deux chiffres qui "n’avait pas été constatée sur le marché depuis 2010", constate l'étude.

Deux circonstances ont donné un coup de fouet à l'acquisition sur ce marché, explique Century 21. D'abord les prix. Depuis 2012, ils chutent de manière "ininterrompue" : il y a trois ans, le prix au mètre carré était de 2614€, il est désormais à 2481€, soit un recul de 5,1%. Ensuite le maintien des taux à des niveaux historiquement bas. Ils gravitent aujourd'hui autour de 2,2% alors qu'ils culminaient à 4,15% en janvier 2012.

L'étude de Century 21 observe par ailleurs des réflexes qui prouvent la relative confiance des acquéreurs dans l'environnement immobilier : "Les candidats acquéreurs se préservent de tout achat précipité, ils prennent le temps de visiter, de comparer les biens : en témoignent les délais de vente qui s’allongent encore (+2 jours en 2015) et se situent aujourd’hui à 97 jours, une moyenne qui n’a jamais été atteinte jusque-là (notre observatoire CENTURY 21 remontant à l’an 2000)", observe le réseau.

Enfin, le retour des investisseurs locatifs est observé sur le territoire. Pour la première fois depuis 2012, les investisseurs sont en hausse de 5,7%, ils sont à l'origine de 16,7% des acquisitions. Ce dernier chiffre reste toutefois en retrait par rapport à 2011, il était à l'époque de 18,3%.