Bras de fer en vue pour le domaine de George Clooney

Un acquéreur conteste la vente et affirme qu’il a acquis la propriété en question en août dernier.
Le domaine du Canadel, revendiqué par deux acquéreurs.

L’installation de George Clooney dans le Var ne se fera pas sans heurts. Voire, ne se fera pas.

Il y a quelques jours, on apprenait que l’acteur et producteur américain avait acquis le domaine du Canadel, situé dans la petite commune de Brignoles. L’information était rapportée par la presse locale et le maire de la ville, Didier Brémond, l’avait confirmé en personne. L’affaire semblait donc pliée pour tout le monde, sauf pour cet acquéreur anonyme, qui affirme avoir acheté la propriété… En août dernier.

Lui qui s’imaginait déjà se promener dans la bastide du 18ème siècle qu’abrite le domaine a vite déchanté. Les vendeurs, un richissime couple australien installé à Monaco, auraient consenti la vente le 17 août 2020 pour six millions d’euros. La signature devant le notaire était même prévue pour novembre.  

Son avocat, Me Guy Azzari, a saisi le parquet de Draguignan. « Pour le cas où le vendeur passerait outre et vendrait néanmoins avec le concours d'un notaire le bien à une tierce personne, en l'occurrence M. Clooney, il règnera une incertitude sur le bien immobilier tant que le tribunal judiciaire de Draguignan n'aura pas tranché, c'est-à-dire dans un délai d'un an à quatre ans », a-t-il confié au Dauphiné. Affaire à suivre donc.