Les emplois en 2022 dans la banque et l’assurance

Une étude de France Stratégie, une institution rattachée au Premier ministre, vient d’être consacrée au marché de l’emploi et notamment, pour quelques lignes - au secteur de la banque et de l’assurance

Sans nouveauté, ce texte confirme que pour certains cadres - de la banque et des assurances notamment - la hausse du nombre d’emplois se conjuguerait avec « de nombreux départs en fin de carrière ».

Dans les fonctions administratives, il est annoncé que le développement des technologies numériques et la rationalisation des organisations du travail « devraient, comme par le passé, contribuer à comprimer l’emploi des secrétaires ou employés de la banque et des assurances ».

Si les jeunes débutants sont fortement présents dans certains métiers « peu porteurs en termes d’évolutions d’emploi » (ouvriers peu qualifiés de la mécanique et de l’électricité-électronique, employés de la banque et des assurances ou de la comptabilité, caissiers), ces professions « jouent souvent un rôle important dans le processus d’insertion pour accéder durablement à l’emploi ou à des postes plus qualifiés des domaines professionnels correspondants ».