Les CGPI rêvent d’une banque qui leur serait dédiée

Dans cadre de la 2ème édition de l’Etude sur l’évolution du métier de CGPI publiée par AXA Thema et conduite par Périclès Consulting, les conseillers en gestion de patrimoine indépendants ont été interrogés sur leur modèle économique de demain.

Sans surprise, le thème des rémunérations par le biais d’honoraires constitue une des préoccupations importantes chez les CGP. Ainsi, 84 % des 140 personnes interrogées choisiraient de conserver le système de commissions actuel plutôt que d’opter pour une totale indépendance, même si 85 % de ces professionnels s’estiment légitimes pour facturer des honoraires.

Parmi les pistes de développement pour les prochaines années, la retraite occupe évidemment une bonne place, 62 % des CGPI estimant que leur métier devra s’élargir aux produits de retraites.

Mais la véritable surprise de cette enquête est la très forte proportion des CGP (69 %) qui souhaitent avoir accès à une "banque des CGPI" pour pouvoir proposer à leurs clients des offres de crédit.