La justice suisse condamne Hervé Falciani

Hervé Falciani, l'ancien informaticien de HSBC à l'origine de la diffusion d'informations sur les clients de la filiale suisse de la banque, a été condamné à cinq ans de prison par la justice helvétique, a annoncé vendredi la banque. L'ancien salarié du groupe bancaire, qui réside en France, était accusé de soustraction de données, d'espionnage économique aggravé, de violation du secret commercial et de violation du secret bancaire, pour avoir, entre 2006 et 2008, copié des données bancaires de son employeur pour les rendre accessibles à des entreprises privées et aux services fiscaux de plusieurs pays, dont la France.


«HSBC a toujours soutenu qu'Hervé Falciani avait dérobé des informations confidentielles relatives aux clients de la banque d'une manière systématique dans le seul but de les revendre pour son propre enrichissement. Les témoignages reçus par le tribunal démontrent que les intentions d'Hervé Falciani n'étaient pas celles d'un lanceur d'alertes», s'est réjoui le groupe dans un communiqué. En juin, HSBC a signé dans cette affaire dite des «SwissLeaks» un accord à l'amiable avec la justice suisse moyennant un versement de 40 millions de francs. La banque reste poursuivie en France, où HSBC Private Bank a été mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale.