La CNCIF milite pour que le Trésor confie un rôle plus important aux associations professionnelles

La loi de régulation bancaire et financière du 22 octobre 2010 oblige tous les intermédiaires financiers à une obligation commune d’immatriculation sur le registre de l’ORIAS. Consultée par le Ministère de l’économie sur les modalités d’application du dispositif, la Chambre nationale des conseils experts financiers (CNCIF) souhaite que le contrôle des capacités professionnelles et des conditions d’honorabilité soit assuré en amont par les associations professionnelles, lorsque les intermédiaires concernés sont tenus d’y adhérer. Elle souhaite notamment homogénéiser les formalités d’inscription pour l’ensemble de la profession.