La Banque Postale AM est prête à poursuivre la consolidation du secteur

L'Agefi Hebdo via NewsManagers

Alors que La Banque Postale Asset Management souhaite devenir un gérant 100% ISR d'ici 2020, son président du directoire Daniel Roy explique à L'Agefi Hebdo, la raison pour laquelle le coefficient d'exploitation a remonté ces dernières années. "La quête de talents ou de systèmes efficients explique une bonne part de l'évolution de notre coefficient d'exploitation depuis ma nomination (...), de 51% à 59% aujourd'hui". Il estime qu'un niveau de 60% est "convenable dans le secteur, et surtout qu'un univers trop bon trahit un manque d'investissements". Il indique par ailleurs que l'effet taille étant "plus que jamais crucial", il souhaite participer à la consolidation du secteur. "Il nous faut bâtir des géants européens pour lutter à armes égales avec les américains qui, grâce à un grand marché domestique très profitable, attaquent l'Europe à un coût marginal très faible", ajoutant que "le problème est que les acteurs français n'ont pas suffisamment conscience de leur fragilité".

Interrogé sur d'éventuels nouveaux partenariats, après l'entrée au capital d'Aegon AM, de Malakoff Mederic et l'acquisition de Fédéris Gestion d'actifs, Daniel Roy indique que "les discussions sont là aussi nombreuses". Il estime qu'il faut aller plus loin, "notre clientèle étant encore quasi exclusivement française".