La Banque Palatine veut développer ses activités de banque privée

NewsManagers

Forte de ses excellents résultats réalisés ces dernières années auprès de la clientèle privée, la Banque Palatine, spécialisée sur les ETI, entend aussi développer ses activités de banque privée au cours des toutes prochaines années, a annoncé la banque ce 28 mars à l'occasion de la présentation de son nouveau plan stratégique 2018-2020 baptisé "Envol".  La banque prévoit ainsi une montée en gamme offrant, au-delà de la gestion privée et de la banque privée, des services de gestion de fortune et de family office. 

"Envol va accélérer la modernisation et la transformation de la Banque, grâce notamment à la migration vers un nouveau système d'information Equinoxe, également utilisé par les Banques Populaires. C'est un investissement structurant de plus de 50 millions d'euros qui renforce notre ancrage au sein du groupe BPCE. Equinoxe permettra d'amplifier la montée en gamme faire de la Banque Palatine, en 2020, une banque agile, digitalisée pour être encore plus relationnelle avec les dirigeants et la clientèle privée", a expliqué Pierre-Yves Dréan, directeur général de la Banque Palatine.

La banque a ainsi fixé un nouveau coeur de cible, à savoir les particuliers pouvant confier 100.000 euros d'avoirs ou disposant du même montant de revenus, la barre étant précédemment à plus de 50.000 euros de placements à l'entrée en relation. La gamme de services devrait en outre être considérablement étoffée, avec notamment la mise en place de la gestion sous mandat en synergie avec la filiale Palatine Asset Management. Il est également envisagé des solutions "différenciantes et innovantes" dans l'immobilier en directe, le private equity, les placements structurés ou encore les fonds ISR.
La banque a d'ailleurs prévu d'accentuer son engagement RSE au travers de plusieurs initiatives : le lancement d'une fondation des ETI, qui pourra mettre en oeuvre une politique de mécénat, le renforcement de l'offre ISR avec Palatine AM, le développement du financement des énergies renouvelables et une réduction de l'empreinte carbone.


La décision de donner un nouveau coup d'accélérateur aux activités de banque privée a été notamment motivée par les très bons résultats enregistrés l'an dernier. La conquête de clients privés "coeur de cible" a battu une nouvelle fois des records avec plus de 1.200 comptes ouverts, soit une progression de 16% par rapport à l'année précédente. La conquête sur ce segment a été multipliée par 2,5 depuis 2013.Les encours d'épargne ont augmenté de 2,4% d'une année sur l'autre à 4,45 milliards d'euros. La filiale de gestion d'actifs, Palatine Asset Management, a réalisé un résultat net de 10,6 millions d'euros, en léger retrait par rapport à 2016, tandis que les encours gérés progressaient de près de 13% à 4,3 milliards d'euros
.