Fundimmo critique le rapport de l'UFC-Que Choisir

La plate-forme de crowdfunding immobilier Fundimmo a réagi lundi au récent rapport à charge de l'UFC-Que Choisir contre les entreprises de la finance participative. «Aujourd’hui, les plates-formes de crowdfunding françaises sont contrôlées par l’AMF ou l’ACPR et se doivent d’avoir une politique d’alerte risques et de démarchage commercial irréprochables, sous peine d’être sanctionnées lourdement!», se défend la plate-forme dans un communiqué, ajoutant que ces plates-formes sont agréées afin de garantir leur fiabilité. «Ces faits ont été ignorés dans la communication d’UFC-Que Choisir. Les autorités donnent leurs autorisations aux plateformes françaises pour opérer. Pour preuve de l’efficacité de leurs contrôles, les quelques rares plateformes aux pratiques parfois 'sauvages', ne cessent de reculer», poursuit Fundimmo.