Comment les acteurs de la gestion privée peuvent-ils efficacement réseauter ?

Moins fastidieux que le démarchage, le réseautage offre aux professionnels du conseil d’entretenir et d’alimenter leurs affaires. Maxime maeght, anciennement journaliste puis fiscaliste chez un notaire et aujourd’hui en charge du développement du cabinet d’avocats Alérion, propose, dans son ouvrage publié aux éditions Eyrolles, une méthode de networking permettant aux professionnels du conseil de maximiser leur retour sur investissement commercial. En cinquante fiches, il relate de façon très opérationnelle ses conseils pour bien réseauter. Des conseils qui sont adaptés au contexte actuel. A ce titre, ceux-ci ne se réduisent pas à l’inscription sur un réseau social digital, bien au contraire, l’auteur se concentrant principalement sur une approche traditionnelle plus qualitative.

Tirer parti de l’interprofessionnalité pour réseauter. Qu'en est-il du networking pour les acteurs de la gestion privée ? « Qu’ils soient banquiers privés, conseillers indépendants, avocats, notaires ou experts-comptables, ils ne réseautent pas comme tout le monde pour conquérir de nouveaux clients ou fidéliser les comptes existants. Le livre explique notamment comment tirer parti de l’interprofessionnalité en instaurant avec prudence des méthodes de prescriptions réalistes entre métiers complémentaires. Il détaille également les meilleures pratiques (et les risques) du réseautage virtuel tout en expliquant comment bénéficier d’informations utiles le plus en amont possible grâce à ses contacts ».

« Le guide du networking pour développer votre clientèle », éditions Groupe Eyrolles, 193 p., 28 euros