breves

Le logo de la nouvelle ACP déplaît aux assureurs

Les représentants des organismes assureurs - Gema, Mutualité Française, Roam, CTIP, Agea, CSCA, FFSA - et des assurés - Faider - se sentent floués. Ils ont, dans un courrier adressé au président de l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP), exprimé leur désaccord sur le logo de la nouvelle autorité sous lequel est mentionné « Banque de France ». Ils rappellent que si l’ACP ne bénéficie pas de la personnalité morale, il reste fondamental, pour assurer le respect du principe législatif d’indépendance qui la définit, que l’ACP ne soit pas confondue avec la Banque de France. Ils demandent de reconsidérer l’actuel logo, l’adresse et le portail du site de l’ACP qui doivent, selon eux, disposer d’une identité et d’un graphisme propre.

AG2R La Mondiale acquiert Gérer S2E

Le groupe d’assurance AG2R La Mondiale a annoncé, le 20 juillet dernier, l’acquisition, au travers de son entreprise d’investissement Prado Epargne, de la société Gérer S2E, filiale de la Banque Palatine (Groupe BPCE) spécialisée en épargne salariale et épargne retraite entreprise pour les PME/PMI et professions indépendantes. Cette activité, articulée autour de la gestion d’actifs, représente près de 460 millions d’euros d’encours de FCPE et la tenue de plus de 32.000 comptes.

Immobilier résidentiel : la solvabilité de la demande continue de se dégrader

D’après l’Observatoire du financement des marchés résidentiels Crédit Logement/CSA, l’évolution favorable des conditions de crédit constatée jusqu’à présent - au deuxième trimestre 2010, les taux des prêts du secteur concurrentiel se sont établis en moyenne à 3,45 % -, accompagnée du rétablissement du niveau de l’apport personnel observé depuis le printemps ne suffit pas à contrecarrer la remontée de 5,1 % sur un an du coût des opérations réalisées et le besoin d’endettement supplémentaire qui en découle (+6,8 % sur un an).

http://www.creditlogement.fr/Observatoire.asp

La décollecte en OPCVM français s’est amplifiée au deuxième trimestre

D’après Europerformance, les retraits sur les produits de gestion collective français ont atteint 28,2 milliards d’euros sur la période d’avril à juin 2010, portant la décollecte à 33,7 milliards depuis le début d’année. Un mouvement qui affecte désormais les supports de long terme, ceux-ci ayant enregistré des rachats de 4,3 milliards d’euros après quatre trimestres consécutifs de collecte. Les fonds obligataires, d’actions et de performance absolue ont été les catégories les plus touchées. Seuls les fonds diversifiés euro et internationaux ont continué d’agréger des flux positifs (+4,1 milliards d’euros au deuxième trimestre 2010).