Après les mutuelles, Salamandre AM veut s'attaquer au marché des CGP

NewsManagers

Créée en décembre 2016 par deux associés, Sébastien Grasset et Camille Barbier, la société Salamandre Asset Management (Salamandre AM) revendique déjà 520 millions d'euros sous gestion. Spécialisée sur la gestion obligataire et l'allocation d'actifs via la sélection de fonds externes, une bonne partie de ses encours provient de l'ancien employeur de l'un des deux associés. « Camille Barbier était directeur financier de la Mutuelle d'Ivry - La Fraternelle (MIF) entre 2005 et 2011 où il a développé une équipe d'investissement et notamment un desk obligataire. Notre société de gestion a obtenu la confiance de la MIF grâce à notre expertise en gestion obligataire directe et à notre capacité d'allocation d'actifs en privilégiant la recherche d'actifs dits de « rendement » (par opposition aux actifs dits de « performance ») et nous continuons de l'accompagner via deux fonds dédiés (un fonds obligataire et un fonds mixte) », explique Sébastien Grasset à NewsManagers.

Mais l'entente entre Sébastien Grasset et Camille Barbier est plus ancienne. Ils étaient tous les deux associés chez Twenty First Capital comme actionnaires minoritaires entre 2011 et 2014. Souhaitant depuis longtemps être entrepreneurs, il leur fallait toutefois, avant de passer le cap, se forger une expérience dans une société de gestion plus grande et sont allés chez Ecofi Investissements. Sébastien Grasset en tant que directeur général et Camille Barbier en tant que directeur des gestions. « Lorsque nous avons voulu créer Salamandre AM, j'ai sollicité la MIF pour laquelle je gérais deux de ses fonds chez Ecofi pour qu'elle nous accompagne. Ecofi est aujourd'hui toujours gérant en titre mais nous a confié la délégation de gestion de ces deux fonds. Cela nous permet de garder des synergies avec Ecofi et de ne pas changer l'écosystème global. De plus, grâce aux très bonnes relations avec Ecofi, nous avons proposé à d'autres mutuelles d'adopter ce schéma de délégation ou, si elles le souhaitaient, de passer par une gestion directe par Salamandre AM. Les deux approches reçoivent un bon écho et nous avons aujourd'hui également des mutuelles qui nous confient des mandats de gestion en direct ou des fonds dédiés en direct », explique Camille Barbier. Ainsi, Salamandre AM s'occupe déjà de poches de gestion pour plusieurs mutuelles comme M comme Mutuelle, Territoria Mutuelle ou encore la mutuelle des Hôpitaux de la Vienne (MHV)

Salamandre AM a collecté pas moins de 35 millions d'euros en 2017. Basée dans les locaux de The AMP (Asset Management Place), un espace de travail commun dans Paris où l'on retrouve plusieurs sociétés de gestion dont Roche-Brune AM, la société de gestion a construit un outil d'analyse sur plus de 600 fonds baptisé SAMFA pour Salamandre Asset Management Fund Analysis.  « Cet outil nous permet de retenir, dans un univers assez large de fonds que nous avons intégrés au fil de nos expériences, les fonds jugés quantitativement et qualitativement comme les plus adéquats pour nos clients. Tous les nouveaux fonds analysés comme éligibles à nos allocations passent par le tamis de SAMFA. Le fait d'avoir eu beaucoup d'encours dès notre lancement (plus de 300 millions d'euros, ndlr) nous a permis d'investir de façon conséquente dans nos moyens techniques et ainsi de systématiser et, in fine, de sécuriser nos méthodes de travail », explique Sébastien Grasset.

En gestion de titres directs, le fonds phare ouvert « Salamandre Euro Rendement » a atteint la barre des 50 millions d'euros sous gestion et aura, en juillet 2018, 3 années d'existence. «  Grâce à ce fonds, que nous gérons depuis son lancement en juillet 2015 et que nous avons naturellement récupéré au sein de Salamandre AM, nous cherchons à répondre aux besoins des conseillers en gestion de patrimoine. Il se positionne comme un complément aux fonds en euros des compagnies d'assurance. Surtout, il illustre bien ce que nous désignons comme la gestion obligataire flexible, approche rendue encore plus incontournable avec le retour confirmé de la volatilité notamment sur le marché obligataire », poursuit le dirigeant.

La société travaille également à l'enrichissement de sa gamme. En mai 2017, elle a lancé le fonds Salamandre Euro Evolutif, un fonds mixte  « qui est une évolution naturelle du fonds Salamandre Euro Rendement en s'ouvrant aux autres classes d'actifs que l'obligataire comme les actions à travers une sélection de fonds ou des produits dérivés listés », explique Sébastien Grasset. En octobre 2017, elle a lancé Salamandre Taux Variable pour faire face à la hausse des taux. Il pèse tout juste aujourd'hui 5 millions d'euros. La société de gestion compte 6 personnes dont 2 gérants. Un nouvel arrivant au profil quantitatif venu de Candriam va bientôt renforcer l'équipe. Son rôle sera d'étoffer le suivi des budgets de risque au service de la gestion, et de renforcer encore les outils quantitatifs d'aide à l'allocation et à la sélection de fonds.