Vite, à la campagne !

Hormis le sport, on voit mal quelle discipline autre que la politique peut offrir de tels coups de théâtre et revirements. En quelques jours, ce qui ne devait être qu’une formalité à la fin de l’année dernière devient un scénario plus hypothétique. En un mot, l’élection à la présidence de la République française du candidat de droite estampillé « Les Républicains » n’est plus aussi « naturelle ». On n’épiloguera pas sur les raisons de cette remise en cause.