Réseau bancaire

« Vers une plate-forme complète »

La Banque Postale a annoncé l'acquisition de BPE auprès de Crédit Mutuel Arkéa le 2 avril - La filiale conservera son autonomie tout en apportant son expertise aux clients postaux.

L’Agefi Actifs. - Après l’acquisition de BPE, quelles sont les grandes lignes de votre future organisation sur l’activité de banque patrimoniale et que devient votre filiale LBPGP ?

Daniel Roy. - L’acquisition de BPE s’inscrit dans une stratégie de développement beaucoup plus vaste que celle entreprise en 2008 avec le lancement de La Banque Postale Gestion Privée (LBPGP), cette dernière étant spécialisée dans la production de mandats de gestion à destination des clients patrimoniaux.

Avec l’acquisition de la BPE, nous mettons en place une plate-forme centralisée permettant de proposer une gamme de produits complète. L’objectif est d’apporter aux clients toutes les réponses à leurs besoins en leur donnant notamment accès à des produits spécifiques, jusqu’alors absents de la gamme de La Banque Postale, ou encore à des crédits patrimoniaux pour des financements de type société civile immobilière ou holdings patrimoniales. La nouvelle filiale conservera son autonomie. Elle se dénommera uniquement BPE, et non plus Banque Privée Européenne, et ira rejoindre le pôle gestion d'actifs aux côtés notamment de LBPAM (1) et Tocqueville Finance pour la gestion d’actifs, LBPGP pour la gestion sous mandat et XAnge pour le private equity

Quel sera le mode opératoire du nouvel ensemble sur le terrain ?

- BPE est un réseau composé de 33 agences, dont 22 sont situées en régions et les 11 autres sur Paris et en petite couronne, ainsi que detrois centres de gestion de fortune pour les clients dont les avoirs sont supérieurs à 1 million d’euros. BPE va continuer son développement propre tout en agissant aux côtés des 10.000 bureaux de poste sur la clientèle identifiée comme patrimoniale. Environ 500.000 personnes sont concernées sur la base d’une combinaison de critères tels que la surface financière, les flux mensuels et l’équipement produit.

BPE va nous aider à travailler ce gisement en apportant son soutien aux conseillers de La Banque Postale. En aucune façon il n’est prévu d’inciter les clients de La Banque Postale à rejoindre les agences de la BPE. Nous n’avons pas choisi de reproduire le modèle de certaines banques privées présentes sur la Place, filiales de réseaux bancaires. BPE va fonctionner comme un centre d’expertise au niveau national et régional pour les clients postaux. En région, les 22 directeurs d’agences BPE travailleront de concert avec les 25 directeurs commerciaux patrimoniaux de La Banque Postale dont les postes ont été récemment créés. Les interventions se feront en fonction des demandes des clients et selon leurs besoins exprimés lors de leurs échanges avec leur conseiller. Quant à l'articulation économique entre chacun des réseaux, celle-ci résultera d'un dispositif clair de rémunération qui prendra en compte soit un produit, soit un service plus global au client.

(1) LBPAM : La Banque Postale Asset Management.