Fintech

Une réglementation pour les nouveaux modes d’épargne

Sébastien d’Ornano, président, Yomoni
La régulation sur les robo-advisors doit être adaptée aux nouveaux modes d’épargne et d’interaction avec les clients
La mise en avant d’un statut sous la forme d’un label explicite pourrait contribuer au développement de ces nouvelles offres
DR, Sébastien d’Ornano, président, Yomoni

Quelle qu’en soit la raison, les questionnements récents autour du crowdlending illustrent parfaitement le décalage dans l’approche réglementaire entre les Etats-Unis et la France. Outre-Atlantique, le principe est simple : laisser se développer les nouvelles activités et intervenir uniquement lorsque la pousse est devenue trop grosse ou que les premiers risques se matérialisent ; alors que dans l’Hexagone, le développement des nouveaux métiers suit habituellement un cheminement encadré dès le départ avec comme préoccupation principale d’éviter un premier accident.