SCPI

Une nouvelle plateforme de souscription en ligne

Le Crédit Mutuel Arkéa propose la souscription en ligne de SCPI
Grisbee sera le seul distributeur de cette offre jusqu’au premier trimestre 2018
BBG

 Maxime Camus, Directeur Général, Grisbee

Nouvelle étape dans le développement de la fintech Grisbee. Après avoir lancé son contrat d’assurance vie avec Suravenir (lire L’Agefi Actifs n°692 page 14), la société est de nouveau partenaire du Crédit Mutuel Arkéa avec le lancement d’une plateforme de souscription en ligne de SCPI, officialisé le 26 octobre dernier.

Un projet piloté par une filiale.  C’est la filiale immobilière du groupe Arkéa Immobilier Conseil (AIC) qui a développé techniquement la plateforme. Créée en 1975, cette entité reste peu connue du grand public. Active dans l’immobilier en direct et sur le marché des SCPI, elle sélectionne des programmes et des supports immobiliers qui sont ensuite commercialisés par les réseaux du groupe Crédit Mutuel de Bretagne, qu’il s’agisse des banques de détail ou d’Arkéa Banque privée. AIC revendique un positionnement en architecture ouverte : en matière de SCPI, elle travaille avec cinq sociétés de gestion (Urban Premium, Primonial, Sofidy, Paref Gestion et La Française) et référence une vingtaine de SCPI.

Des SCPI fiscales. En l’état, la plateforme ne propose pour le moment que trois SCPI fiscales : Urban Vitalim n°2 (une SCPI Pinel), Urban Prestigimmo n°3 (une SCPI Malraux) et enfin une SCPI de déficit foncier Urban Pierre n°4 qui convient aux contribuables disposant de revenus fonciers importants et qui peuvent déduire de ceux-ci la quote-part de leur souscription affectée aux travaux de rénovation. Les trois véhicules sont gérés par Urban Premium. « Cette plateforme est la suite logique de notre démarche. Plusieurs sociétés de gestion leaders sur leurs segments comme Primonial et Sofidy viendront prochainement compléter l’offre de la plateforme », précise Philippe Courgeon, directeur général d’AIC. Les sociétés de gestion mentionnées devraient donc proposer par ce canal leurs SCPI les plus reconnues sur le marché. A ce stade, Grisbee est le seul distributeur de cette offre en ligne, en vertu d’un accord d’exclusivité qui durera jusqu’au premier trimestre 2018. D’autres distributeurs externes pourraient ensuite rejoindre la plateforme.

Le conseil patrimonial mis en avant. Pour Grisbee, qui affiche une douzaine de millions d’encours sur son contrat d’assurance vie, proposer des SCPI de manière dématérialisée constitue une suite logique de son partenariat avec le Crédit Mutuel Arkéa. « Beaucoup de nos clients, qu’ils aient déjà souscrit un contrat chez nous ou qu’ils soient utilisateurs des outils de notre site, nous demandaient quand ils pourraient souscrire plus de produits en ligne. Ce type de souscription va gagner en puissance d’ici les prochaines années. L’idée étant d’y aller au bon moment et de la bonne façon », analyse Maxime Camus, directeur général de Grisbee. La fintech se rémunère sur une partie des frais de souscription des SCPI qu’elle proposera à ses clients. Le fait de proposer des SCPI fiscales (accessibles à partir de 5.000 euros) va dans le sens du modèle développé par Grisbee : la préconisation du produit n’est que l’aboutissement d’une démarche axée sur le conseil patrimonial et la meilleure façon de diminuer son imposition. Grisbee devrait également étoffer sa gamme avec d’autres produits financiers accessibles d’ici la fin de l’année 2018.

Un outil pour mieux faire connaître la SCPI. AIC propose différents services aux partenaires distributeurs : un service catalogue qui référence les SCPI accessibles mais également un système de contrôle des choix du client grâce à une normalisation du bulletin de souscription et la mise en place d’une signature électronique. C’est AIC qui choisit les SCPI référencées. Si Grisbee veut en proposer d’autres qui ne sont pas dans le catalogue, elle ne pourra le faire que par une souscription traditionnelle. AIC revendique le fait d’être la première plateforme à offrir la signature électronique et le conseil indépendant, une façon de se démarquer de Moniwan, une plateforme digitale lancée par La Française il y a un an, et plutôt destinée à des clients autonomes qui connaissent déjà l’univers des SCPI et seraient intéressés par des véhicules exclusivement gérés par La Française. « La SCPI reste un support d’investissement encore confidentiel même si nous constatons un rajeunissement des clients intéressés par ce produit. La plateforme devrait améliorer cette tendance », indique Philippe Courgeon.