Association d’épargnants

Une fédération européenne en gestation

Malmenés de façon identique quel que soit leur pays d’origine, les investisseurs individuels et assurés vie veulent mieux faire entendre leur voix.

Pour Guillaume Prache, président de l’Arcaf (1) et membre du forum d’experts financiers européens Fin-Use (2), « les organismes financiers et les régulateurs qui portent une part de responsabilité non négligeable dans le point de départ de la crise actuelle sont toujours conviés aux tours de table et comités de réflexion, alors que les épargnants, premières victimes de la crise, ne sont que très rarement consultés. A titre d’exemple, au sein du groupe de travail de Larosière, qui a débouché sur la remise du rapport sur la régulation financière à la Commission européenne, aucun représentant des épargnants n’a été auditionné ». Le président de Fin-Use s’est d’ailleurs ému auprès du président de la Commission européenne, dans une lettre du 3 février dernier, de cette absence susceptible d’écorner encore un peu plus la confiance

des investisseurs.

Les choses commencent à bouger : « Notre avis a pu être entendu dans le cadre du rapport de la mission Deletré, remis au ministre le 19 janvier dernier », souligne en effet Guillaume Prache, sur le site de l’Arcaf.

Une fédération pour le printemps ? Le chemin de l’écoute des particuliers investisseurs pourrait passer par les instances de Bruxelles avec la création d’une fédération européenne des épargnants. Baptisé EuroInvestors (3), ce projet - sur lequel travaille pour la France la Faider (4), en collaboration avec la confédération européenne d’associations d’actionnaires Euroshareholders, représentant 28 pays et plus de 40 associations, est semble-t-il assez bien perçu par Bruxelles. Cette dernière, dans un communiqué du 4 mars dernier, a même envisagé d’aider financièrement les investisseurs à représenter leurs intérêts au niveau de la communauté.

Cela permettra peut-être aux Etats membres d’accentuer la représentativité des épargnants qui demeurent absents des organismes nationaux de régulation, à l’exception des actionnaires salariés qui sont représentés au Collège de l’AMF. (1) Association nationale des fonctionnaires épargnant pour la retraite

(2) Fin-Use : créé par la Commission européenne

en 2004, ce forum d’experts a pour objectif de garantir une participation des utilisateurs à la définition de la politique européenne en matière de services financiers