SCPI

Un nouvel axe pour Sofidy

La société de gestion a réduit les versements sur ses supports en 2016
Elle continue par ailleurs de renforcer son offre thématique
DR, Jean-Marc Peter, directeur général, Sofidy

En 2016, les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ont de nouveau crevé le plafond en termes de collecte. Soit près de 5,56 milliards, ce qui représente une croissance de 30 % par rapport à l’an dernier, qui était déjà une très bonne année. Ce nouveau record illustre l’engouement des épargnants pour cette classe d’actifs et la complexité pour les sociétés de gestion à investir dans de bonnes conditions. Une problématique que Sofidy a dû gérer durant l’année 2016.

Limitation de la collecte.

Sofidy a choisi volontairement de limiter la collecte sur ses principaux véhicules à 471 millions d’euros pour 2016. Cela représente néanmoins une très légère hausse de 6,3 % par rapport au volume engrangé en 2015. « Nous travaillons pour une large part avec les conseillers en gestion de patrimoine et nous leur avons donné pour instruction de ne pas collecter plus de 100.000 euros sur nos supports par foyer fiscal. Ce seuil était auparavant de 150.000 euros. Cette restriction nous permet d’ajuster la collecte à nos capacités d’investissement », indique Jean-Marc Peter, directeur général de Sofidy.

En termes de rendement, la société de gestion continue d’afficher des performances solides. La SCPI Immorente, plus gros véhicule d’investissement de Sofidy avec 2,5 milliards de capitalisation, affiche un taux de distribution de 4,84 % en 2016 alors que la moyenne des SCPI de commerce est à 4,77 %. La SCPI de bureaux Efimmo 1 affiche un taux de distribution de 4,83 % quand la moyenne du marché sur le segment de l’immobilier tertiaire est de 4,56 % pour 2016.

Assurer la transition.

En décembre dernier, Sofidy avait annoncé sa démission de la gestion des SCPI Cifocoma et Cifocoma 2. « L’Autorité des marchés financiers nous avait demandé une mise en conformité des statuts avec la réglementation AIFM. Nous avons réuni une assemblée générale afin de modifier les pouvoirs dévolus au conseil de surveillance. Ce qui a été refusé par les associés. Toutefois, nous nous sommes engagés à gérer les véhicules jusqu’à la prochaine assemblée générale qui décidera de l’identité du nouveau gestionnaire. Il n’y aura donc pas de carence de gestion et je pense que la transition se fera en bonne intelligence avec nos successeurs », précise Jean-Marc Peter.

Des achats en Europe.

Sofidy a investi près de 488 millions d’euros au titre de sa politique d’acquisitions immobilières. La société poursuit sa diversification thématique et géographique. En matière de commerces, la société de gestion a investi en France pour 93 millions d’euros dans des pieds d’immeuble de centre-ville. Les achats se sont concentrés sur la capitale et les métropoles régionales les plus attractives de plus de 100.000 habitants. La société de gestion a en revanche beaucoup investi aux Pays-Bas, pour près de 153 millions d’euros. « Nous avons mené un programme d’acquisitions plus important que ce que l’on prévoyait au départ : essentiellement des portefeuilles de commerces de centre-ville dans le Randstad, la partie la plus riche des Pays-Bas. Nous nous sommes également intéressés aux centres commerciaux dédiés à l’équipement de la maison, situés en périphérie des villes », explique Jean-Marc Peter. Sofidy justifie cette politique d’achat par le fait que les Pays-Bas sont l’un des meilleurs élèves de l’Europe sur les fondamentaux économiques ( faible niveau de dettes, deuxième exportateur de la zone euro derrière l’Allemagne) avec un foncier rare du fait de la taille du pays.

Renforcement de l’offre thématique.

En plus de ses véhicules historiques, Sofidy a fait le choix de renforcer son offre sur des thématiques précises. Ainsi, Sofiprime, une SCPI créée durant l’année 2016, est spécialisée sur l’immobilier résidentiel haut de gamme parisien. C’est un véhicule qui complète la SCPI Immorente 2, spécialisée sur le commerce parisien situé dans les secteurs de premier ordre, et un support plus orienté sur la revalorisation régulière du prix des parts que sur la distribution d’un rendement.

Sofidy a également créé, il y a deux ans un fonds commun de placement Sofidy Sélection 1 qui investit sur l’immobilier coté européen. « Il s’agit d’une stratégie de niche mais qui nous donne pleinement satisfaction avec une performance cumulée de près de 31,5 % depuis sa création », précise Jean-Marc Peter. Sofidy Sélection 1 est éligible à l’assurance vie. La société de gestion a également souhaité densifier ce créneau avec la mise en place de Sofidy Convictions Immobilières, une société civile de portefeuille qui peut être référencée comme unité de compte dans les contrats. Lancée en septembre 2016, seuls Oradea et Suravenir la proposent pour le moment. Sofidy envisage également le lancement d’un OPCI grand public Sofidy Pierre Europe très prochainement.