Agences immobilières

Un concept fondé sur l’absence de boutique

En quatre ans, le réseau d’agents immobiliers à domicile Optimhome s’est fortement développé sur tout le territoire. Les mandataires, rémunérés au minimum 70 % de leur chiffre d’affaires, appliquent aux clients des commissions de l’ordre de 3 %.

Partant du constat qu’une boutique n’est pas essentielle à l’exercice du métier, Frédéric Pitout, le président directeur général du réseau d’agents mandataires de l’agence immobilière Optimhome, a troqué les devantures de magasin contre des vitrines internet. Le concept semble payer puisqu’en quatre ans d’existence, la société a connu une croissance exponentielle.

A la fin de l’année 2010, son chiffre d’affaires devrait atteindre 25 millions d’euros - 30 % au-delà de ses prévisions -, contre 9 millions en 2009. Quant aux commerciaux, ils seront près de 1.000 au trimestre prochain, contre 100 trois ans auparavant. Un engouement qui n’est pas sans intéresser d’actuels professionnels de l’immobilier qui voient dans cette nouvelle vision du métier l’opportunité d’augmenter sensiblement leurs revenus.

Des frais d’agence plus faibles pour le client.

En supprimant les boutiques, Optimhome fait aujourd’hui, d’après Jacques Depratère, son directeur adjoint, l’économie de 250 agences environ, permettant ainsi de rétribuer ses commerciaux « à un taux nettement supérieur à celui constaté traditionnellement, soit en moyenne entre 75 et 78 % du chiffre d’affaires généré par ces derniers, contre 45 % en agence classique ». Pour les meilleurs d’entre eux, les rétrocessions peuvent atteindre 98 % à partir d’un chiffre d’affaires de 120.000 euros (lire l’encadré). Cet excédent de rémunération donne la possibilité aux protagonistes de pratiquer auprès des clients des taux de commission moyens de 3 %, un niveau moins élevé que celui observé couramment sur marché (aux alentours de 6-7 %).

Si, pour l’heure, seuls 650 d’entre eux sont réellement opérationnels, la forte croissance du nombre de prétendants démontre un intérêt certain pour le concept - bien qu’il n’y ait pas de minimum de revenu au démarrage. Afin de gérer une telle ascension, le siège administratif de l’agence emploie près de cinquante personnes. Et pour prouver la qualité de son organisation, elle a récemment obtenu la certification ISO 9001 de son réseau.

Nouvelles génération d’agents immobiliers.

Détenteurs d’une attestation délivrée par la préfecture leur autorisant d’exercer leur activité au nom et pour le compte de l’agence immobilière - seule titulaire de la carte de transactions immobilières -, les mandataires agents commerciaux travaillent donc à domicile sans exclusivité sur son secteur. Après une première formation d’une semaine sur les notions juridiques du métier, sur l’approche commerciale à adopter et sur le fonctionnement d’Optimhome, la mise en marche se poursuit avec deux jours complémentaires dans les trois mois qui suivent leur intégration.

Si aucun investissement financier n’est demandé au départ, les commerciaux s’acquittent chaque mois d’environ 300 euros pour bénéficier des outils et services mis à disposition par Optimhome.