Banque privée

Un cercle pour centraliser les compétences et conseiller

Des experts et professionnels reconnus dans le monde de la gestion privée et la gestion d'actifs ont crée CEWAM
Philippe Loiseau, managing partner de Cantordust et l'un d'entre eux, explique la raison d'être de ce cercle

L'Agefi Actifs : Vous venez de créer CEWAM, le Cercle des Experts en Wealth et Asset Management. Qui compose ce groupement et comment se distingue-t-il ? 

Philippe Loiseau : CEWAM est un cercle ouvert par cooptation qui regroupe des experts dont la qualité principale est l’indépendance. Ils sont tous reconnus dans le secteur de la banque privée et la gestion d’actifs avec un mix d’expériences managériales, business et conseil. Ils couvrent l’ensemble des métiers et fonctions opérant sur la chaîne de valeur. La valeur ajoutée de CEWAM telle que les membres fondateurs la perçoivent aujourd’hui est double. Tout d’abord de centraliser des compétences et les mettre à disposition de tous les acteurs institutionnels du marché par le biais d’interventions dans une posture de conseiller, garantissant l’indépendance des recommandations et la permanence dans l’accompagnement. Ensuite, partager sur des problématiques stratégiques et opérationnelles pouvant aboutir à la rédaction d’articles, de livres blancs, ou à l’organisation d’évènements. 

 

Chaque membre conserve-t-il une activité qui lui est propre et n’y a-t-il pas de risques de conflit d’intérêt ? Tous les membres ont une activité en propre dans des structures juridiques distinctes et obéissent chacun aux règles de confidentialité signées avec leurs clients. Il n’y a pas d’échanges relatifs aux clients dans le cadre des activités de l’association CEWAM mais uniquement des problématiques liées au secteur dans le but de confronter des convictions et de partager les meilleures pratiques.

 

Quel peut être l’avenir de CEWAM ? Son avenir sera fonction de l’accueil du secteur à ce nouveau mode d’interactions avec des experts. Cependant les statuts prévoient d’ores et déjà, d’ouvrir le cercle à deux autres types de membres : des experts employés dans l’industrie qui apporteront des problématiques et des convictions spécifiques de leur entreprise ; et des institutions financières qui pourront trouver par l’intermédiaire de CEWAM la possibilité de mutualiser des actions. Cela ouvrira ainsi la porte à un champ d’application plus large.

 

Qui sont ceux qui vont être les plus intéressés par CEWAM ? CEWAM intéresse l’ensemble des acteurs de l’écosystème de l’industrie de l’Asset et du Wealth Management et plus particulièrement ceux qui recherchent une réponse rapide et opérationnelle à une problématique, qui attendent un regard externe et éclairé sur une situation, qui cherchent un accès à des pratiques éprouvées et qui veulent un contact vers des experts qualifiés.

 

Comment jugez-vous aujourd’hui l’univers de la banque ? Et demain ? CEWAM reste positivement orienté sur cette industrie qui aura comme obligation de conjuguer sa transformation et son besoin d’efficience et de résilience. Nous assistons depuis plusieurs années à la mise en place d’un système socio-économique dont la trame est l’individualisation. Dans ce contexte, les Français n’ont pas d’autre choix que d’augmenter leur niveau de prise de risque pour assurer le financement de leur futur. De ce nouveau paradigme, est en train de naître de nouvelles attentes des clients, notamment la nécessité pour chacun de se construire une trajectoire patrimoniale en cohérence avec sa trajectoire de vie. Pour l’industrie financière il y aura besoin de se transformer en profondeur afin d’y répondre. Il est plus que probable que la crise que nous traversons accélérera le mouvement déjà engagé depuis plusieurs années par la plupart des acteurs du secteur. L’adaptation à ce nouveau contexte passera par la mise à disposition des clients d’un ensemble cohérent ; de services industrialisés pour apporter un conseil personnalisé ; de produits adaptés ; de processus opérationnels efficients ; de personnels qualifiés ; le tout soutenu par un Système d’Information ouvert… comme vous pouvez l’imaginer la construction, l’assemblage et l’intégration de cet ensemble sera un vaste programme pour les acteurs qui auront fait le choix de rester dans cette industrie.