Tube en tête…

L'édito du rédacteur en chef de l'Agefi Actifs Jean-François Tardiveau, paru dans notre dernier numéro papier.

Le titre d’un film vaudrait-il mieux, lui aussi, que de longs discours ? Toujours est-il que le monde de la finance, qui adore se faire peur, évoque régulièrement avant la torpeur des mois de juillet et d’août un possible « été meurtrier » – en référence à l’œuvre cinématographique de Jean Becker sortie en 1983. Il est vrai que depuis août 2007 et le début de la crise des subprimes, au cours de laquelle la réalité a largement dépassé la fiction, les esprits ont été durablement marqués.