Internet

Tous les réseaux de Generali sont présents sur la toile

L’assureur a mis en place sur internet un modèle de distribution de ses produits d’assurance dommages, santé et vie au profit de l’ensemble des réseaux La méthode, qui repose sur un accompagnement individualisé des distributeurs, est entrée dans une phase de développement industriel.

Generali, qui place la distribution en ligne au centre de sa stratégie, a constitué depuis 2008 un service entièrement dédié à cette approche : « Soixante collaborateurs abordent l’ensemble des problématiques liées à internet, de la conception des offres à l’optimisation de l’ergonomie des écrans et au référencement du site », précise Stéphane Dedeyan, le directeur général.

Accompagnement. Après les courtiers en ligne, puis les conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) avec le concept e-novline (lire l’encadré), les agents généraux et les commerciaux salariés, qui complètent le réseau de distribution de l’assureur, sont aujourd’hui équipés des outils web. Generali leur propose un accompagnement à la carte grâce à un site vitrine personnalisé où l’ensemble des solutions assurantielles dommages, santé et vie sont référencées.

« Nous supportons le financement global de l’opération mais les investissements destinés à répondre aux demandes les plus spécifiques sont partagés », ajoute le responsable. Une panoplie de services clients, qui inclut par exemple un accès à l'espace client ou une prise de rendez-vous, est également mise à la disposition des intermédiaires.

Compléter les services en ligne. La compagnie d’assurances a mis au point deux autres modules pour compléter son offre. L’accompagnement des réseaux se matérialise par l’achat d’indications d’affaires sur des sites internet. Par ailleurs, pour ce qui concerne la souscription en ligne des contrats d’assurance, Generali propose aux internautes une gamme de produits totalement accessibles sur le web. Si les offres commerciales dans ce domaine répondent à des impératifs de réduction des tarifs, l’assureur n’a pas opté pour une stratégie

à bas coût.

Au final, la mise en service d’un site internet dédié à la marque profite à l’ensemble des réseaux. « Cette solution, qui constitue le complément nécessaire de notre modèle de distribution classique, ne se traduit pas par une concurrence accrue entre les distributeurs », observe Stéphane Dedeyan.

Premiers résultats. A terme, l’industrialisation de ce dispositif commercial, lancée en novembre dernier, doit avoir une incidence sur le chiffre d’affaires de 800 millions d’euros enregistré par la compagnie en 2007. Déjà, Generali déclare réaliser les deux tiers des primes obtenues sur la toile avec des partenaires comme Altaprofits, Boursorama ou ING Direct, « et la montée en puissance des CGPI sur ce secteur débute à peine », conclut la direction.