Seize ans, mille mercis et un kenavo

Le dernier édito de Benoît Baron, le rédacteur en chef de L'Agefi Actif, publié dans notre journal.
DR

Il faut savoir tirer sa révérence. C’est le cas de votre serviteur, seize ans après avoir créé le journal que vous tenez entre les mains. L’Agefi Actifs, c’est l’histoire d’un long partage avec tous les professionnels du conseil. Des balbutiements, où une cinquantaine d’entre vous aviez joué les éclaireurs sur la route d’un journal en devenir. Du « Faites simple et synthétique si vous voulez nous aider à débroussailler notre actualité multiforme » au « Donnez-nous des alertes avant tout car nous croulons déjà sous de multiples documentations ». Au bilan, sur la feuille de bord, était tracé un mode d’emploi à la fois ordonné et exigeant : réaliser un outil de travail pointant du doigt les grandes tendances à la fois dans les métiers, l’environnement légal et celui de la finance, tout en se tenant sur la crête à la fois d’une technicité indiscutable et d’une pédagogie adaptée à un lectorat très varié. Un défi qui n’a jamais connu l’angoisse de la feuille blanche et, surtout, a rapidement débouché sur une adhésion de lecteurs passionnés.

Ce journal a évolué, passant des affres de la MIF et du CIF à l’ouverture sur les problématiques de la retraite et de la prévoyance, parmi quelques épisodes. Mais surtout, il l’a fait grâce à vous au travers d’enquêtes de satisfaction, de rencontres informelles ou de multiples animations. A l’écoute les uns des autres, nous avons pu, par exemple, initier sur vos conseils une revue annuelle de nos cas pratiques ou démarrer, il y a longtemps déjà, le rendez-vous synthétique de décembre intitulé « L’Année du patrimoine ».

La volonté de vous connaître a été facilitée par une équipe de journalistes venant de vos rangs, friands des meilleures expertises. Nos lecteurs étant les acteurs, la connivence s’est accrue grâce à des satellites accompagnant le journal au fil du temps, parfois de manière temporaire – un Club de la gestion privée, un Grand prix du Perp, plusieurs ouvrages spécialisés … –, souvent dans la durée grâce à trois événements de Place, dont le Prix du Patrimoine Jeunes dont vous découvrirez le quatorzième palmarès dans la prochaine édition.

Beaucoup de souvenirs se bousculent avec la certitude d’avoir traversé à vos côtés une période formidablement riche et intense. Une autre s’ouvre pour l’auteur de ces lignes, tournée vers un patrimoine plus personnel, essentiellement campagnard et pictural… Très sincèrement, merci à tous, chers lecteurs, pour toute la confiance et la fidélité que vous nous avez témoignées.