Revue de presse internationale

ROYAUME-UNI

Credit Suisse envisage de supprimer 1.500 postes à Londres

Reuters, 9/06/2017

Credit Suisse envisage de supprimer 1.500 emplois à Londres d’ici à la fin 2018, la banque entendant réduire ses coûts au niveau international, a déclaré hier à Reuters une source proche du dossier. Les effectifs de la banque suisse à Londres, après cette opération, seront d’environ 5.000 salariés. Credit Suisse avait décidé en 2015 de réduire sa présence à Londres dans le cadre d’une restructuration lancée par le directeur général Tidjane Thiam. Avant cela, l’établissement employait plus de 9.000 personnes, directement et indirectement, à Londres.

SUISSE

Des sorties nettes de plusieurs milliards de francs pour UBS en raison des frais sur les comptes en euros

L’Agefi suisse, 9/06/2017

UBS prévoit des sorties nettes de fonds de 3 à 3,5 milliards de francs dans la gestion de fortune en raison des taxes sur les comptes en euros, rapporte L’Agefi suisse. La grande banque avait décidé de répercuter les intérêts négatifs à ses riches clients. « Les clients qui ont de grandes réserves d’euros sont pour nous une activité à perte », a indiqué hier le responsable des finances d’UBS Kirt Gardner. Les clients européens dont les avoirs dépassent un million d’euros doivent s’acquitter de frais de 0,6 % par an depuis le 1er mai, avait annoncé UBS en mars.

ETATS-UNIS

John Paulson peine à garder ses clients

Bloomberg, 5/06/2017

John Paulson peine à convaincre les investisseurs de rester chez lui après une série d’erreurs sur à peu près tout, de l’or aux obligations européennes en passant par les valeurs pharmaceutiques, rapporte Bloomberg. Depuis fin 2015, les encours de Paulson & Co ont chuté de 6 milliards de dollars en raison de pertes et de rachats de clients. En 2011, John Paulson gérait 38 milliards de dollars, dont la moitié de clients externes. Désormais, la société ne gère plus que 2 milliards de dollars pour des clients et 8 milliards de dollars qui représentent la fortune personnelle de Paulson.

MONDE

Deutsche Bank recrute 100 gestionnaires de fortune

Financial Times (ft.com), 12/06/2017

Deutsche Bank Wealth Management recrute 100 chargés de relations avec la clientèle dans le monde afin de renforcer son accès aux super-riches, notamment dans la région Asie-Pacifique, rapporte le Financial Times. La division gestion de fortune de Deutsche Bank va aussi investir 65 millions d’euros supplémentaires dans le digital.

MONDE

BlackRock domine la collecte dans le monde en 2016

IPE.com, 8/06/2017

Avec près de 4.900 milliards d’euros d’actifs, BlackRock arrive en tête du dernier Top 400 des sociétés de gestion en termes d’encours mondiaux établi par IPE. La part de marché de la société de gestion était de 7,7 % des actifs mondiaux fin 2016. La société a aussi enregistré le plus haut niveau de collecte pendant l’année, avec 192 milliards d’euros. Amundi Asset Management, Axa Investment Managers, Goldman Sachs Asset Management et JP Morgan Asset Management sont les quatre autres leaders de la collecte pendant l’année. Le classement des sociétés de gestion mondiale est resté quasiment inchangé par rapport à l’année précédente, mais Fidelity Investments est entré dans le top 10 avec 2.130 milliards d’encours sous gestion, à la quatrième place. Résultat, Amundi et Legal & General IM arrivent onzième et douzième.

MONDE

Premier test réussi pour la vente de fonds via la blockchain

Financial Times FM, 12/06/2017

La société de technologies Calastone affirme avoir utilisé la blockchain avec succès pour acheter et vendre des fonds à l’occasion d’un test grandeur nature, rapporte le Financial Times Fund Management. La société indique que la technologie était capable de traiter des transactions équivalant à une journée entière d’opérations venant de sa base de clients, qui regroupe plus de 1.200 distributeurs de fonds et gérants de fonds dans 34 pays. Ken Tregidgo, vice-directeur général de Calastone, déclare que la société a montré que la blockchain pourrait être utilisé pour créer une place de marché unique pour faire des transactions sur les fonds.

MONDE

Des difficultés à convertir la croissance des encours en bénéfices

Financial Times FM, 12/06/2017

Les sociétés de gestion traditionnelles aux Etats-Unis, en Europe et en Asie n’ont pas réussi à convertir la croissance de leurs encours en hausses de bénéfices l’an dernier, selon des informations de McKinsey fournies au FTFM. Les bénéfices mondiaux des sociétés de gestion traditionnelles ont baissé de 2,9 % en 2016 à 66 milliards d’euros, alors que leurs encours totaux ont augmenté de 3 % à 66.000 milliards d’euros. La société de conseil estime qu’un tiers de leurs profits en Europe pourrait encore disparaître d’ici à 2018 en raison de la demande grandissante pour des fonds de gestion passive, de l’augmentation du coût de la réglementation et de la faiblesse des rendements des marchés actions et obligations.

MONDE

Un nombre record d’investisseurs jugent le marché actions surévalué

Newsmanagers, 14/06/2017

La montée des marchés actions commence à inquiéter. Un pourcentage net de 44 % des investisseurs interrogés dans le dernier « BofA Merrill Lynch Fund Manager Survey » du mois de juin affirme que les actions sont surévaluées, le plus haut pourcentage jamais enregistré. Il est en hausse par rapport aux 37 % net du mois précédent. Les trois quarts des investisseurs interrogés estiment que les valeurs internet sont chères (57 %) ou en forme de bulle (18 %).

84 % des répondants indiquent que les Etats-Unis sont, à leurs yeux, la région la plus surévaluée pour les marchés actions, un nouveau sommet historique là encore. Et seulement 18 % en net des investisseurs placent les actions européennes comme étant sous-évaluées et à 48 % en net pour les actions des pays émergents. La part moyenne en cash des portefeuilles est passée à 5 % contre 4,9 % en mai et 4,5 % en moyenne historique.

SUISSE

Le fonds Bonhôte-Immobilier offre le choix d’un dividende en titres

Newsmanagers, 15/06/2017

Les investisseurs dans le fonds Bonhôte-Immobilier pourront désormais choisir de percevoir leur dividende sous la forme de nouvelles parts plutôt qu’en cash comme c’est habituellement le cas, rapporte L’Agefi suisse. L’avantage principal pour le porteur de parts consiste à pouvoir réinvestir le dividende dans le fonds à des conditions uniques étant donné que la transaction se fait à la valeur d’inventaire et non à la valeur boursière. « Nombreux sont les investisseurs qui souhaitent réinvestir leur dividende. Cette solution est donc particulièrement attractive pour eux car elle leur permet d’effectuer ce réinvestissement à la valeur d’inventaire, alors que les titres se traitent aujourd’hui avec une prime d’environ 20 % par rapport à la valeur d’inventaire du 30/09/2016  », commente Jean-Paul Jeckelmann, directeur des investissements de la Banque Bonhôte & Cie SA. Créé en 2006, le fonds Bonhôte-Immobilier est devenu l’un des plus importants fonds de placements immobiliers de Suisse romande avec un parc qui s’élève à ce jour à plus de 900 millions de francs.

ASIE

Indosuez Wealth Management va reprendre les activités de banque privée du CIC en Asie

Newsmanagers, 16/06/2017

Indosuez Wealth Management, la filiale de gestion de fortune du groupe Crédit Agricole, a annoncé ce 16 juin, être entrée en discussions exclusives avec le Crédit Industriel et Commercial (CIC) en vue d’acquérir ses activités de banque privée à Singapour et à Hong Kong. Cette opération « va renforcer l’ancrage et les positions d’Indosuez Wealth Management en Asie » et doit lui permettre « d’accélérer sa croissance dans des marchés clés, en ligne avec le plan stratégique Shaping Indosuez 2020 », indique la banque dans un communiqué. La transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, devrait être finalisée d’ici à la fin de l’année 2017 sous réserve du feu vert des autorités régulation et après consultation des instances représentatives du personnel en France. L’impact négatif sur les fonds propres « durs » (ratio CET1 non phasé) de Crédit Agricole SA et du groupe Crédit Agricole devrait être inférieur à 2 points de base, a précisé Indosuez Wealth Management.

MONDE

L’appétit des investisseurs pour les petites capitalisations a doublé

Newsmanagers, 13/06/2017

Les investisseurs sont deux fois plus nombreux qu’il y a un an dans le monde à se déclarer prêts à investir dans les petites capitalisations. C’est la conclusion d’une étude commandée par Axa Investment Managers auprès de 153 acheteurs de fonds dans divers pays en janvier 2017. Ils sont ainsi 60 % à envisager d’investir dans cette classe d’actifs, contre 33 % des investisseurs interrogés en 2016.

« Ce résultat dénote un changement d’attitude significatif de la part des investisseurs vis-à-vis des petites capitalisations et nous pensons que la hausse des taux d’intérêt attendue cette année est susceptible de donner une impulsion aux petites capitalisations mondiales. Ces entreprises devraient bénéficier des opérations de fusions et acquisitions, le nombre de ces opérations ayant bondi de 12 % au premier trimestre 2017 par rapport au trimestre précédent. Nous estimons que l’intérêt des investisseurs pour le segment des petites capitalisations devrait continuer de croître dans les douze prochains mois », commente Matthew Lovatt, directeur du développement business chez Axa IM.

Selon le communiqué, l’étude montre qu’en dépit de leur intérêt croissant pour cette classe d’actifs, ceux qui envisagent d’investir dans ce segment restent prudents. Plus de la moitié d’entre eux (52 %) s’interrogent sur leur capacité à trouver le bon gérant (contre 39 % l’an dernier), 51 % estiment que la liquidité constitue le principal obstacle à l’investissement dans ce segment du marché (contre 45 % en 2016) et 43 % déclarent s’inquiéter de la volatilité des petites capitalisations (contre 46 %). Par ailleurs, la plupart des investisseurs n’allouent toujours que 6 à 10 % de leur portefeuille aux actions à petites capitalisations, un résultat conforme à celui de 2016.