Revolut passe du paiement à la banque en France

Pauline Armandet
Avec Revolut Bank, les clients verront leurs dépôts protégés par le système de garantie des dépôts lituanien. Ils pourront aussi bénéficier, d'ici l'an prochain, d'offres de crédit.
(Adobestock)

La néobanque britannique Revolut annonce aujourd’hui que sa licence bancaire lituanienne, disponible sous le nom de Revolut Bank, est désormais opérationnelle en France. A son lancement en 2015, Revolut disposait d’une licence de monnaie électronique britannique. Mais pour servir ses clients européens depuis le Brexit, la néobanque a obtenu deux licences en Lituanie en 2018, une licence bancaire (Revolut Bank) et une licence électronique (Revolut Payments). Jusqu'à présent, les Français avaient seulement accès à la licence électronique lituanienne de Revolut, qui permettait en outre d'avoir un compte sur lequel ils pouvaient déposer de l'argent.

Concrètement, les 1,5 million de clients Français pourront décider de basculer leur compte actuel - initialement fourni par Revolut Payments, vers un compte auprès de Revolut Bank. Avec Revolut Bank, les clients verront leurs dépôts protégés à hauteur de 100.000 euros par le système de garantie des dépôts lituanien, alors que leurs dépôts étaient jusqu'à présent chez certaines banques, comme Barclays et Lloyds en Angleterre. Au 30 décembre 2020, les soldes des dépôts des clients ont atteint 4,6 milliards de livres sterling (5,4 milliardsd 'euros), contre 2,4 milliards de livres sterling en 2019, grâce à la croissance de la clientèle et à l'augmentation des dépôts par client. Revolut publiera les nouveaux chiffres de sa croissance au mois de mai. 

Licence de courtage

L'accès à Revolut Bank permettra à l'avenir de bénéficier de produits de crédit sur le marché français, au même titre que ceux - comprenant des prêts et des cartes de crédit - lancés en juillet en Pologne et en décembre dernier en Lituanie. Au 31 décembre dernier, les prêts bruts s'élevaient à 1,4 million de livres sterling. Le timing d'arrivée en France n'est pas encore précis, mais ce serait courant de l'année prochaine. « L’idée est d’élargir la palette bancaire en direction des clients, ce seront des produits simples du crédit conso ou des cartes de crédit, on ne vise pas encore le crédit immobilier », explique un porte-parole de Revolut. Ce type d’offre pourrait rentrer en concurrence avec des acteurs comme Lydia ou encore Younited Credit.

L'arrivée de Revolut Bank en France « offrira un plus grand niveau de sécurité et de confiance à nos clients, et nous permettra de lancer une multitude de nouveaux produits et services dans un avenir proche », a déclaré Joe Heneghan, directeur général de Revolut Bank. « La conception de nos produits est inégalée, nous n'avons pas de frais cachés et nous développons constamment de nouveaux produits financiers innovants », ajoute ce dernier.

Au départ présente dans 15 pays de l'Europe de l'Est et centrale, Revolut Bank est disponible désormais en France, en Italie et au Portugal. Courant janvier, Revolut Bank sera disponible dans 10 nouveaux pays, dont l'Allemagne, pour arriver à 28 pays. Fondée en 2015, Revolut revendique à ce jour 18 millions de clients dans le monde, qui effectuent plus de 150 millions de transactions par mois.

Outre ses différentes licences, la néobanque britannique a obtenu début décembre une licence lituanienne de catégorie B de courtier en valeurs mobilières, qui, en vertu de la directive européenne Mif permet de fournir des services de courtage et de conseil en investissement aux clients européens. Cette licence lui permettra de faire du démarchage. Jusqu’à présent, les clients qui trouvaient par eux-même les services de trading chez Revolut pouvaient y souscrire, désormais la banque pourra démarcher ses clients sur ce type d’offres.