Remaniement ministériel : le logement fait son entrée au gouvernement

Olivier Klein est tributaire de ce portefeuille. Olivia Grégoire, ex-porte parole du gouvernement, devient ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme

Le jeu des chaises musicales au gouvernement est terminé. La composition du nouveau gouvernement a été dévoilée le 4 juillet. Après le revers de Renaissance aux législatives, la règle fixée par Emmanuel Macron a été respectée. Amélie de Montchalin, battue dans l'Essonne, a laissé sa place de ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires à Christophe Béchu. LR mais proche d'Edouard Philippe, le maire d'Angers fait partie de la mouvance de droite «macron-compatible» dont les noms reviennent à chaque remaniement. Sa présence vise à conforter l'assise de la majorité dans les territoires. 

De nouveaux portefeuilles

Olivier Klein sera le ministre délégué chargé de la Ville et du Logement, Berangère Couillard la secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie. Olivier Klein, transfuge du parti socialiste et maire de Clichy-sous-Bois, avait été nommé président de l'Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) pendant le premier quiquennat Emmanuel Macron. Le logement, grand oublié du gouvernement Borne I, était réclamé à grands cris par les professionnels de l'immobilier. 

Autre portefeuille non présent dans le gouvernement précédent bien que réclamé par les corps intermédiaires (notamment pour les textes d'application de la réforme des indépendants dont certain sont encore en discussion), celui des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme est maintenant occupé par Olivia Grégoire. Son ex-poste de porte-parole du gouvernement revient à Olivier Véran. 

Départ des ministres visés par des plaintes pour violences sexuelles

Les ministres visés par des plaintes pour violences sexuelles ont aussi été sortis du gouvernement. Ainsi s'en va Damien Abad, ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, remplacé par Jean-Christophe Combe, directeur général de la Croix-Rouge. Geneviève Darrieussecq occupe le portefeuille nouvellement créé de ministre déléguée chargée des Personne handicapées. Elle avait été lors du premier mandat d'Emmanuel Macron ministre déléguée chargée de la Mémoire et des Anciens combattants. 

Côté indéboulonnables Eric Dupond-Moretti garde le portefeuille de la Justice. Il en va de même pour Agnès Pannier-Runacher, toujours ministre de la Transition énergétique. Bruno Le Maire conserve son poste de ministre de l'Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique. Il a annoncé le prolongement des prêts garantis par l'Etat (PGE) qui devaient s'arrêter cet été jusqu'à la fin de l'année, sous la forme des «PGE résilience».