Actualité et projets

Recouvrer la confiance au bénéfice des clients

Jacques-Philippe Chevalier, président de la Commission des missions fiscales, Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables
L’expert-comptable reste le pont le plus naturel entre la sphère professionnelle et la sphère privée
Par son indépendance et ses compétences, il ne peut que participer à rendre plus lisible le présent

C’est devenu d’une affligeante banalité que de constater que nous vivons dans un monde en perpétuelle mutation.

Entre ceux qui sont persuadés qu’il faut « tout changer pour que rien ne bouge » et ceux qui estiment au contraire que « conserver ce qui demeure est une tâche plus urgente que de changer les choses » (1), la réalité se trouve vraisemblablement entre les deux, ou plus exactement elle doit se trouver dans un cercle qui entoure ces deux notions

Climat de méfiance perpétuelle.

Puisque nous sommes dans les banalités, continuons malgré tout sur ce chemin qu’il convient parfois de marteler, de répéter, voire de ratiociner, tant il semble de plus en plus patent que même si nous sommes persuadés de cette évidence, les évolutions législatives récentes nous montrent de plus en plus souvent le contraire !

Les entreprises, les particuliers, le marché ne peuvent évoluer favorablement que dans un climat de pleine confiance, c’est-à-dire dans un marché sachant organiser une saine concurrence dans une aire de jeux dont les règles sont dotées d’une pérennité suffisante.

Alors que nous avons besoin de confiance, notre environnement se nourrit d’une atmosphère de méfiance, en raison sans doute des évolutions récentes de la législation fiscale et patrimoniale !Bien sûr, certains schémas permettent à certains contribuables d’échapper en tout ou partie à toute imposition, et ce n’est ni juste, ni moral, ni démocratique !

Mais va-t-on un jour supprimer toutes les voitures au motif que certains continuent de griller des feux rouges ?

Alors oui !

Restaurer la confiance.

Dans cette ambiance de méfiance perpétuelle, il appartient aux professionnels du patrimoine de restaurer la confiance, grâce essentiellement à leurs vertus traditionnelles représentées par l’indépendance, un haut degré de compétence et le souci permanent de rendre plus lisibles le présent et l’avenir pour la plus grande satisfaction de leurs clients.

Dans ce challenge, l’expert-comptable reste, à n’en pas douter, le pont le plus efficace entre la sphère professionnelle et la sphère privée.

Un proverbe chinois séculaire nous enseigne : «  Il y a plus d’hommes qui construisent des murs que d’hommes qui construisent des ponts. »

Soyons donc les hommes qui construisent des ponts pour affronter les murs parfois infranchissables d’une fiscalité devenue difficilement lisible en raison de sa complexité et de ses modifications permanentes.

 

(1) Jean Clair : entretien dans Le Figaro du samedi 21 et dimanche 22 décembre 2013.