Raphaël Remond lance une société de gestion avec un ancien de H2O

Laurence Marchal
La société démarre ses activités avec un premier fonds Ucits domicilié au Luxembourg et accessible aux investisseurs wholesale à Monaco et au Luxembourg.

Raphaël Remond, l’ancien directeur général de State Street France, et Jeremy Touboul, ex-gérant de H2O Asset Management, ont lancé lundi leur société de gestion global macro durable. Dénommée Lior Global Partners, cette boutique veut fournir aux investisseurs « des solutions à rendement absolu qui visent à dégager une performance d’une manière plus durable, en intégrant l’ESG* dans le processus d’investissement global macro via le crédit, les actions et les obligations souveraines à l’échelle mondiale, et en investissant dans les devises », selon un communiqué.

La nouvelle société, basée à Monaco, se lance d'abord au Royaume-Uni. Mais elle a vocation à grandir et s’étendre en Europe et dans le monde. Elle compte commercialiser ses produits en France dans les mois qui viennent, probablement au deuxième trimestre. Les détails en seront dévoilés prochainement, mais il n'est pas prévu d'ouvrir un bureau à Paris. Les Etats-Unis sont aussi en ligne de mire.

Raphaël Remond, qui a quitté State Street en février 2020, assure la direction des opérations de Lior Global Partners. Jeremy Touboul, parti de H2O Asset Management en 2019, prend la direction des investissements de la nouvelle société. Le duo est associé à Jean-Pierre Rouleau, dernièrement responsable des transactions macro de Pictet Group Americas, et à Gad Moyal, un gérant quantitatif qui a travaillé chez Edmond de Rothschild AM et Société Générale CIB.

Un premier fonds accessible au Royaume-Uni

La société démarre ses activités avec un premier fonds, Lior GP - Alpha Fund, Global Macro Absolute Return Fund. Ce fonds Ucits domicilié au Luxembourg est pour le moment accessible aux investisseurs institutionnels britanniques et investisseurs wholesale à Monaco et au Luxembourg. Sa distribution sera élargie à terme à d’autres pays d’Europe. Lior GP précise que tous les associés fondateurs ont investi dans le fonds, afin d’aligner les intérêts avec les porteurs.

Au Royaume-Uni, Lior GP s’appuie sur Nimrod Capital pour distribuer son fonds. Aux Etats-Unis, elle travaillera avec James Alpha Management.

Le lancement de cette société vise à combler un manque, selon ses fondateurs. « Non seulement il y a un manque de capacité dans la classe d'actifs [global macro], mais nous pensons qu'il y a une réelle demande pour une approche qui intègre les critères ESG* », estime Jeremy Touboul.

L'approche ESG de Lior se base sur les données de Sustainalytics, qui constituent le point de départ de l'évaluation des émetteurs souverains et des entreprises, et les superpose à d'autres exclusions, notamment le charbon, le tabac, les armes controversées, les considérations des Principes pour l’investissement responsables et des opinions subjectives. « L'objectif est de toujours surpasser le score ESG de l'allocation d'actifs stratégique dynamique de l'équipe », précise Lior.

Pour renforcer son impact, la nouvelle boutique prévoit également de verser 10 % de son bénéfice net à une œuvre de charité chaque année.

*environnement, social, gouvernance