Primonial REIM ouvre un bureau à Londres

L’équipe de trois personnes sera dirigée par Stéphane Marguier, responsable du développement commercial international et Sandra Burrows, nommée directrice générale.
Sandra Burrows, managing director de Primonial REIM Royaume-Uni

La société de gestion immobilière Primonial REIM, filiale de Primonial, a annoncé ce mardi 12 avril l’ouverture d’un bureau à Londres. A ce stade, l’équipe sera en charge de la relation client et des services aux investisseurs. Elle soutiendra les «équipes existantes de Primonial REIM, afin de fournir aux investisseurs internationaux une large gamme de services tout en assurant une parfaite conformité avec la réglementation financière locale», indique la société dans un communiqué.

Le bureau de Londres sera dirigé par un duo. Sandra Burrows, qui a rejoint Primonial REIM en avril 2022 en provenance de Corestate Capital Group, supervisera les services aux investisseurs. Elle reportera à Stéphane Marguier, responsable du développement commercial international et managing director de Primonial REIM Royaume-Uni et qui est basé à Paris.

Sandra Burrows était auparavant responsable du service clientèle chez Corestate Capital Group. Elle cumule plus de 14 ans d'expérience dans la relation client (institutionnels et privés), réalisées chez des sociétés de gestion d’actifs mondiales. Avant de rejoindre Corestate en 2018, Sandra Burrows a travaillé chez Blackstone à Londres dans l’équipe de relation avec les investisseurs et de gestion de patrimoine privé.

«La feuille de route de Primonial REIM est internationale depuis un certain temps déjà, a commenté Juergen Fenk, président directeur général de Primonial REIM, soulignant qu’après l’ouverture d’un bureau à Singapour fin 2021, l’implantation à Londres était une «étape indispensable à l’internationalisation» de la plateforme de gestion immobilière.

L'année dernière, la locomotive du groupe Primonial a enregistrée une collecte brute de 4 milliards d’euros (3,7 milliards d’euros nets), en croissance de 72% sur un an. Les fonds immobiliers retail (SCPI, OPCI et SCI) ont réalisé une collecte de 1,9 milliard d’euros, dont 1,4 milliard d’euros répartis sur les 5 SCPI et 500 millions en unités de compte immobilières (UC). L’activité de club deals immobiliers a quant à elle totalisé 2,1 milliards d’euros de collecte, en fort regain par rapport à 2020, grâce au retour des grands clients institutionnels, absents de ce marché durant les périodes de confinement dur.