Prévoir lance un cycle de formation assurantiel

A l’issue de cette formation, un diplôme universitaire "Gestion du risque assurantiel des biens et des personnes" sera remis aux participants.

Le groupe Prévoir, spécialisé dans l'assurance de personnes, a annoncé mercredi 17 février le lancement d'un cursus diplômant en partenariat avec l’Université de Caen-Normandie (IUP Banque Finance Assurance). Consacré à la gestion du risque assurantiel des biens et des personnes, ce cycle a pour objectif "d'accompagner la transformation à 360° de l’organisation, mieux répondre aux nouvelles exigences des clients et s’adapter aux mutations constantes du secteur", précise Prévoir dans un communiqué.

A partir du 24 février 2021, ce nouveau "cycle assurance" permettra aux techniciens et aux commerciaux confirmés de Prévoir de développer leurs connaissances et leur maîtrise des techniques assurantielles mises en œuvre dans l’ensemble du groupe : vie, IARD, collective. Chaque collaborateur participant (12 à 15 par promotion) obtiendra, à l’issue de cette formation, un diplôme universitaire "Gestion du risque assurantiel des biens et des personnes".

Durant cette formation, les étudiants seront incités à réaliser en équipe "des travaux personnels permettant de relier les aspects théoriques de la formation aux situations qu’ils rencontrent concrètement dans leur travail", précise Aïda Bennini, maître de conférences en droit privé et directrice de la formation continue dédiée de l’IUP Banque Finance Assurance de l’Université Caen Normandie.

Ce nouveau cursus vient compléter deux autres programmes développés depuis 2019 avec l’Université de Lorraine (IAE de Metz) :

- le cycle Managers, dont l’objectif est de permettre aux managers de piloter les changements à l’œuvre dans leurs équipes (Diplôme d’Université Management et Transformation des Organisations) ;

- le cycle Affaires qui prépare les participants aux nouveaux modèles de création de valeur issus en particulier de la généralisation du numérique (Diplôme d’Université Management et Société Digitale).