Mathieu Breton, directeur Bred Banque Privée

« Notre taille est un atout majeur et différenciant »

Bred Banque Privée, dont l’encours s’affiche en forte progression ces trois dernières années, compte sur son ancrage territorial et son offre, y compris externe, pour entretenir une relation durable avec ses clients.
Mathieu Breton, directeur Bred Banque Privée (Crédit photo : Martin Colombet)

Comment est organisée la banque privée à la Bred et quel effectif cette entité représente-t-elle ?

Bred Banque Privée mobilise plus de 250 conseillers et repose sur une organisation permettant d’offrir un service patrimonial adapté aux différentes typologies de notre clientèle, et ce à travers une segmentation précise. Ainsi, les clients disposant d’actifs financiers ou d’un potentiel supérieurs à 50.000 euros bénéficient d’un suivi en agence par un conseiller privé. Les clients dont les actifs financiers ou le potentiel sont supérieurs à 200.000 euros sont suivis, quant à eux, par un conseiller patrimonial dédié en cercle patrimonial. Enfin, les banquiers privés de Bred Gestion de Fortune accompagnent les clients possédant des actifs financiers ou un potentiel supérieurs à 2 millions d’euros.

Compte tenu de votre structure, quel territoire couvre géographiquement votre banque ?

La Bred, et donc Bred Banque Privée, est présente à travers un réseau de plus de 400 implantations, à Paris et en région parisienne, en Seine et Marne, en Normandie, en Martinique, en Guadeloupe et à La Réunion. Nous sommes également présents à l’international. Un cercle patrimonial est implanté dans chacun de ces territoires pour accueillir notre clientèle patrimoniale dans les meilleures conditions.

Un cercle patrimonial en ligne, Bred Espace, s’adresse à une clientèle ne résidant pas dans nos territoires d’implantation, et en particulier aux non-résidents.

Bred Gestion de Fortune intervient, depuis Paris, sur l’ensemble des régions et à l’international. En complément de ce maillage territorial, notre département d’ingénierie patrimoniale, financière et immobilière, également situé à Paris, met son expertise à disposition des conseillers et des banquiers privés.

Quels sont vos axes de développement ?

Nous souhaitons renforcer nos liens avec les entrepreneurs, une clientèle importante au sein de la Bred au regard de son histoire. Nous intensifions ainsi les synergies avec nos centres d’affaires, qui sont en prise directe en région avec les dirigeants de PME, et avec notre structure dédiée aux grandes entreprises, la Banque de grande clientèle (BGC).

Par ailleurs, nous mettons tout en œuvre pour apporter à tous nos clients la qualité de conseil et de suivi qu’ils peuvent légitimement attendre d’une banque privée ; ils nous sont ainsi fidèles et deviennent nos meilleurs ambassadeurs.

Enfin, notre capacité à travailler en étroite collaboration avec des avocats, notaires, experts-comptables et family offices, dont les expertises sont complémentaires aux nôtres, comme notre capacité à accompagner des cadres et dirigeants actionnaires de sociétés, cotées ou non, sont des atouts précieux.

Quel encours la banque privée et la gestion de fortune représente-t-elle à la Bred ?

A fin décembre 2020, Bred Banque Privée affiche un encours d’environ 7,3 milliards d’euros, en progression de 40 % en trois ans. Cet encours se répartit entre assurance vie majoritairement, comptes titres, PEA et épargne bilancielle.

Comment expliquez-vous cette progression ?

Nous avons les atouts d’une banque à taille humaine, ayant un fort ancrage territorial et conjuguant la proximité relationnelle, managériale et décisionnelle.

L’anticipation, la compréhension des besoins globaux de nos clients, la proactivité et le haut niveau d’expertise de nos conseillers sont les principales clés de notre succès. Nous proposons un accompagnement personnalisé en fonction des profils et des besoins de nos clients, en agences comme en cercles patrimoniaux. Nos offres, de qualité et en architecture ouverte, s’enrichissent régulièrement et étoffent notre capacité à être force de proposition.

Notre taille est par ailleurs un atout majeur et différenciant qui nous permet d’apporter des réponses claires, complètes et rapides à nos clients, qu’il s’agisse de conseil patrimonial, de financement ou de gestion d’actifs.

Comment avez-vous géré la crise sanitaire ? Avez-vous pu maintenir le contact avec vos clients en étant notamment doté des outils digitaux nécessaires ?

Notre organisation et la proximité que nous entretenons avec nos clients nous ont permis de faire face rapidement au contexte du Covid et de répondre à leurs attentes.

Tous nos collaborateurs sont restés mobilisés dès le premier jour du confinement pour assurer le service essentiel qu’est la banque et qui est indispensable au bon fonctionnement de la société et de l’économie. Nos conseillers ont veillé à préserver la relation de proximité la plus forte possible avec chacun de nos clients, que ce soit par téléphone, mail ou en visio.

Par ailleurs, notre application BredConnect permet à nos clients de réaliser en toute autonomie leurs opérations de banque au quotidien et de gérer leurs comptes, en toute sécurité. Les clients des cercles patrimoniaux ont par ailleurs accès à une ligne téléphonique, Bred Direct Premium, ouverte 6 jours sur 7 et à des horaires élargis en semaine.

Comment votre offre se présente-t-elle ?

Tout d’abord, nous attachons une extrême importance à la qualité du conseil patrimonial. Nous avons à ce titre une équipe d’ingénieurs qualifiés accompagnant nos clients dans leurs réflexions les plus complexes, en lien avec leurs conseils habituels.

Nous sommes en mesure d’assurer le financement de l’ensemble de leurs projets de vie, quelles que soient leur durée et nature, des crédits à court terme en passant par le prêt personnel patrimonial, plus spécifiquement dédié aux cadres et dirigeants d’entreprise souhaitant acquérir des titres de leurs sociétés, cotées ou non, et bien entendu le financement des acquisitions immobilières de toutes sortes.

Nous disposons également d’une offre de gestion d’actifs très riche, en phase avec les différents enjeux économiques, sociaux et environnementaux, et ce aussi bien en assurance vie qu’en compte titres et PEA. Nous nous appuyons en cela sur notre société de gestion, Promepar Asset Management, notre structure de capital investissement, Adaxtra Capital, notre compagnie d’assurance Prépar Vie, mais aussi sur une gamme complète de solutions immobilières, assurance vie luxembourgeoise et produits structurés déclinée par le groupe BPCE. Enfin, en travaillant en architecture ouverte, nous proposons également des offres externes, sélectionnées parmi les meilleures de la place, qui nous semblent les plus efficientes pour nos clients, qu’il s’agisse de fonds, d’assurance vie ou de produits de défiscalisation.

Pourquoi cette offre externe compte tenu de la richesse de votre gamme ? Est-ce le fruit d’une stratégie défensive vis-à-vis de vos clients ?

Nos encours et notre portefeuille de clients ont régulièrement et significativement progressé : nous ne sommes donc absolument pas en position défensive mais avons la volonté forte, par un ajustement permanent de nos offres et de notre organisation, de conserver un temps d’avance, ce temps qui fait la différence de notre modèle.

Nos clients souhaitent bénéficier de l’étendue de nos services mais peuvent également vouloir se diversifier, en fonction de la taille, de la localisation et de la complexité de leur patrimoine. Il est donc de notre devoir de les accompagner au mieux en leur proposant la relation globale la plus fine, la plus pertinente et la plus complète. En gestion de fortune par exemple, nous avons réalisé un partenariat avec Edmond de Rothschild Assurances et Conseils (EDRAC) qui donne accès à un large choix de compagnies d’assurance vie françaises ou luxembourgeoises. Nous travaillons également avec un partenaire de premier plan à élargir très prochainement notre offre de produits structurés sur mesure.

Avez-vous des chantiers en cours dans la banque et si oui de quelle nature ?

Nous sommes convaincus depuis longtemps qu’il faut allier le meilleur du digital à l’excellence du conseil et donc à l’humain. Nous investissons en permanence dans les innovations technologiques et la formation de nos conseillers pour parfaire leur expertise. Nos clients peuvent gérer en toute autonomie leurs opérations de banque au quotidien et sont en attente plus que jamais de conseils, quel que soit le mode d’interaction choisi. C’est la raison pour laquelle nos agences sont 100 % dédiées au conseil. Le conseiller se concentre ainsi sur sa fonction première, essentielle, à savoir apporter des services et conseils à forte valeur ajoutée.

Nous consolidons également la qualité des parcours clients en intégrant toutes les dimensions de suivi et de gestion des comptes, l’agrégation et l’analyse des avoirs financiers, l’automatisation des relevés de situation, la signature électronique...

Il nous faut renforcer la connaissance client en investissant notamment dans l’intelligence artificielle et la data science qui sont de véritables leviers d’amélioration de la qualité du conseil.

Une opération de croissance externe a-t-elle du sens pour un établissement comme le vôtre ?

Bred Banque Privée a une croissance organique continue depuis plusieurs années. Pour autant, nous avons encore un fort potentiel de développement sur notre marché domestique.

La Bred a aussi la spécificité d’être présente à l’international, en Asie, dans la Corne de l’Afrique et dans le Pacifique. C’est un relais de croissance à fort potentiel.

Ce constat ne signifie pas que nous nous interdisons de réaliser un jour une opération de croissance externe ; nous restons à l’écoute du marché.

La concurrence dans le monde de la banque privée est forte. Comment voyez-vous l’avenir de cette activité ?

Je suis très confiant quant à notre avenir. Nous avons tous les atouts pour poursuivre cette belle dynamique.

Il faut maintenant s’inscrire pleinement dans la relance économique. En tant que banque, nous avons la responsabilité de continuer à faire notre métier au mieux, de financer l’économie, de soutenir nos clients, de donner plus de sens à leur épargne et ainsi contribuer avec eux à la reprise économique.

Les besoins des épargnants ne feront que croitre avec le temps, qu’il s’agisse de se constituer un complément de retraite à terme, de financer une acquisition immobilière, d’organiser son patrimoine, de protéger ses proches…